goya-festival-MPI

Comme prévu, compte tenu de la polarisation à l’aile gauche radicale de la plupart du monde du cinéma espagnol, le gala des Goya a été l’occasion pour certaines actrices de défendre l’avortement.

Ce fut le cas avec les actrices Natalia Molina et Marian Alvarez, qui ont joué respectivement dans les films « La vie est facile avec les yeux fermés » et «La blessure ».
Natalia Molina , 21 ans, qui a remporté le prix de la révélation de la meilleure actrice, a déclaré à propos de la réforme de la loi sur l’avortement défendue par le gouvernement : «Je ne veux pas que quelqu’un décide pour moi »
Marián Alvarez, gagnante de la meilleure interprétation féminine pour « La blessure », a également soutenu les pro-avortement : « Je dédie (le prix) à toutes ces femmes qui se battent pour nos droits , nous ne permettrons pas que quelqu’un décide pour nous ».

Ces deux actrices n’auront revendiqué rien d’autre que le droit de tuer un enfant à naître au nom du féminisme. Le monde du cinéma espagnol n’aura pas eu une pensée pour les enfants innocents privés de vie par cette culture de mort.

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com