Le lendemain de son élection, en bon vassal, Emmanuel Macron s’est rendu chez Angela Merkel pour promettre: « Dans les trois mois qui suivront mon élection, il y a des décisions qui seront prises sur la Pologne. Je mets ma responsabilité sur la table. » (…) « Lorsque vous avez un pays membre qui se comporte comme la Pologne ou la Hongrie, sur des sujets liés à l’université(*), aux réfugiés, à nos valeurs fondamentales, » l’Union européenne doit sévir!
Dés le lendemain la Commission européenne a menacé la Hongrie et la Pologne de leur lancer des procédures d’infraction si elles refusaient toujours d’ici juin d’accueillir des demandeurs d’asile depuis l’Italie et la Grèce. (Source…)

Mais voilà, le gouvernement hongrois se moque éperdument des menaces de Macron et pour cause:

« Pour qu’il y ait sanction de l’Union européenne, indique le chef de la diplomatie hongroise, il faut un vote unanime, or la Pologne ne votera jamais cela et nous ne voterons jamais cela contre la Pologne! C’est une sorte de soutien mutuel. En outre d’autres ministres des affaires étrangères sont venus me voir et m’ont dit qu’ils ne soutiendront jamais ce genre de mécanisme. »

Le ministre des affaires étrangères hongrois attend Macron comme Soros de pied ferme:  «George Soros a l’intention de pousser le gouvernement hongrois dehors»…

le chef de la diplomatie hongroise Peter Szijjarto

Attendons de voir comment Macron va « mettre sa responsabilité sur la table » en faisant plier la Hongrie et la Pologne sur l’immigration… Rappelons enfin que seule Marine Le Pen, comme candidate à la présidentielle, avait promis de s’opposer au traité de Schengen, mais les électeurs français en ont décidé autrement.

Voir aussi: Immigration: Macron s’est empressé d’activer les sanctions de Bruxelles contre la Pologne et la Hongrie

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 commentaires

  1. vaxelaire says:

    Bravo ,continuer ,ne vous laissez pas envahir comme nous et d ‘autres pays d ‘Europe ,les Français n ‘ont pas compris le danger ,ils vont le regretter amèrement et toujours trop tard ,c ‘est typique chez nous ,qu ‘il sache bien que ceux qui cautionne c a d nos gouvernants ,Médias ,patrons etc ,quand arrivera le moment ou nous serons totalement sous l ’emprise de l ‘islam ,et l la charia dans beaucoup d ‘endroit en France sévit déjà ,sachet que ceux la même qui ont élaboré cette envahissement en sachant ce qui va se passer ,seront eux très loin ,mais je dit sa je sais c ‘est peine perdu ,qui vivra verra

  2. LANKOUDU says:

    Pour QUI se prend le micron ? Le maître du monde ? Depuis son « élection » trafiquée de toutes parts , la FRANCE , poubelle de l’UE est remplie? elle déborde et ça pue . .Aux FRANCAIS de la vider !

  3. Vive la Hongrie! Vive la Pologne!

  4. Да здравствует Путина says:

    Ces pays de l’Est détestent la Russie à cause du communisme soviétique, mais c’est le soviétisme qui les a préservé du nihilisme matérialiste occidental que nous subissons actuellement.

    C’est aussi par haine du soviétisme que ces pays se sont jetés dans la gueule du Léviathan Occidental, mais il y apportent leur « être », tel que le défend la Russie libérée, elle aussi, du soviétisme:

    C’est-à-dire Dieu, leurs cultures nationales, l’amour-charité. Tout ce qui a disparu du monde froid et unipolaire de l’Occident avec ses masses de travailleurs/consommateurs interchangeables, ses hommes images de Dieu changés en ressources humaines, sans âmes et sans sexe. L’Occident de l’argent-roi qui fait la réussite d’un Moi surdimensionné aspiré par le gouffre d’une puissance pour la puissance …

    Bref, les pays de l’Est-européen sont la survie de la douce civilisation européo-chrétienne dans lequel la réussite n’est pas que bling-bling.

  5. monica says:

    viva hungria, viva polonia.

  6. MCF68 says:

    Qu’est ce qu’il attend pour quitter l’UE alors ? Manque de cojones sans doute.

    • patmine says:

      le courage c’est pas votre spécialité MCF de toute évidence. La Hongrie a intérêt à rester dans l’Union tant qu’elle y fait ce qui est bon pour la Hongrie. C’est-à-dire récolter les euros et fermer ses frontière! C’est ce que fait ce gouvernement hongrois particulièrement pugnace et courageux, qui ne se laisse pas intimider.

      La Hongrie est membre de l’Union comme la Pologne et pas moins que l’Allemagne. Et, elle, contrairement aux couilles molles vendues à l’oligarchie qui gouvernent la France, elle fait ce qui est bon pour les Hongrois!

      Et comme on voit, la Hongrie alliée à la Pologne se moque éperdument des petits poings de Macron! Ce qui démontre que Marine Le Pen avait raison. L’UE est parfaitement réformable pourvu que ses membres osent s’opposer à Merkel.

      • MCF68 says:

        Donc à vous suivre les Hongrois sont des gens que l’on achète facilement. Et les gens que l’on peut acheter ne me font pas peur

        • Ah bon? Les gens qu’on peut acheter ne vous font pas peur ? Vous êtes donc si riche que ça ?

  7. Damien de Failly says:

    S’il y a répartition il faut que cela soit envisagée selon le taux (%) d’habitants au km² de chaque pays. La fermeture des frontières hongroise, ne fait que déplacer le problème vers d’autres pays. DE plus, l’Europe soutien financièrement les ONG qui en Méditerranée sont de connivence avec les passeurs. Evidemment lorsqu’on est bien au frais dans les immeubles EU, il est facile de décréter des oukases.

  8. Christiane says:

    Les Hongrois comme les Polonais et d’autres, n’ont aucune intention de céder au chantage des pantins du mondialisme que sont Macron et Merkel; ils ont parfaitement raison. En protègeant les intérêts de leur pays respectif et de leur peuple, ils n’exercent pas seulement leurs droits mais ils font aussi leur devoir respectant les engagements tacites de leur élection. Depuis quand un chef d’état devrait être élu pour faciliter l’envahissement de son pays et mettre son peuple en voie de disparition? Dans toute l’Histoire du monde, cela ne s’est jamais vu.
    <<Nous aurons un gouvernement mondial que cela plaise ou non – la seule question est de savoir s’il sera créé par voie de conquête ou de consentement>> Paul Warburg, initiateur de la Banque Centrale Américaine. Il est donc nécessaire que des chefs d’état s’élèvent de toute leur énergie pour faire échouer ce plan judéo-maçonnique à tous les niveaux.

  9. champoiseau says:

    Vive la Hongrie, vive la ¨Pologne, vive la Russie, à bas, et rapidement, l’UE pourrie avec sa merkel_macronite.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com