A l’occasion de la gaypride londonienne le maire, Sadiq Khan, de foi musulmane, a fait coller des affiches dans le métro de Londres avec cette inscription :

« Ici à Londres tu es libre d’aimer qui tu veux et être qui tu veux. »

Ensuite l’hastag :

« Chaque amour compte. »

Désormais les maires, les personnes du spectacle, les entrepreneurs, etc. font la compétition à qui sera le plus gayfriendly, parce que si tu ne te montre pas philo-homosexuel tu es out, pour reprendre une expression anglaise.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

7 commentaires

  1. Je ne savais pas que la débauche avait quelque chose a voir avec l’amour .
    Par contre a londre tu n’as pas le droit d’être patriote et tu n’as pas le droit d’aimer que les blancs .

  2. Cadoudal says:

    la nouvelle morale de la religion LGBT dont Macron est le Grand Prêtre:

    « sodomisez vous les uns les autres; comme à l ‘Elysée »

  3. Nonnonnon, en tant qu’homme cutivé il dirait tout au plus « Faites comme chez moi. »

  4. mieux vaut être « out » que de l’avoir « in »

  5. Daniel Daflon says:

    En bon musulman, le maire de Londres, pousse dans le sens du vent. Evidemment, son interet et son but est d’aider le royaume britannique a s’effondrer. Et plus vite ce sera fait, plus vite l’islam a de chances d’instaurer sa domination. Bien joué.

  6. Etienne says:

    Bon commentaire de M. Daflon.

    • Il y a là quand même un contre-poids, celui des Hindous, qui n’aiment point les musulmans ; on se souvient des massacres qui ont mené au dépècement du sous-continent par les Anglais en Inde et Pakistan en 1947.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com