La déclaration dite de Nashville (Nashville Statement) aux Etats-Unis a fait grand bruit. Un ensemble d’organisations évangélistes se sont réunies et ont rédigé le 29 août un texte en quatorze points. Sa préparation avait suscité de vastes controverses.

En résumé, si Dieu aime les LGTB, il ne les juge pas moins. En effet il ne peut pas accepter l’homosexualité car il a créé l’homme et la femme ; jamais Jésus n’aurait accepté un mariage homosexuel ou bigame. Se faire homosexuel ou transgenre va contre l’ordre de la Création et la volonté de Dieu. Une telle conduite met ceux qui la pratiquent en dehors de la morale divine. Ceux qui ont une attraction pour le même sexe et vivent dans la pureté sont particulièrement aimés de Dieu. Approuver l’homosexualité et le transgenre est un péché tout aussi grave que pour ceux qui vivent dans cet état : c’est se départir de la foi et du témoignage que tout chrétien doit porter. J’en passe …et des meilleures. Bref, pour les évangélistes, c’est tolérance zéro.

Nous n’en dirons pas plus car rapporter d’autres éléments plus prégnants risqueraient de faire tomber sous le coup de la censure totalitaire et législative concernant l’homophobie.

Cependant ces quatorze points rejoignent l’enseignement traditionnel de l’Eglise sur le sujet. Avec une nuance importante. Celle-ci disjoint le pécheur et le péché. Il ne faut pas juger les hommes mais le principe de vie qui les anime. Ceci se référant à la réponse de Jésus à la femme adultère : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

La Déclaration de Nashville s’est vue contrée violemment par le père Martin. Ce  jésuite a récemment été nommé par le pape, conseiller à la communication du Vatican. Plus progressiste il n’y a pas. C’est un des hommes-clé de l’autodestruction de l’Eglise. Dans Civilta Catholica, en ce qui concerne l’homosexualité, il lie le péché au pécheur. Comme on ne peut juger le pécheur, il n’y a pas lieu de juger le péché. Curieux sophisme. Mon voisin bat sa femme. Qui suis-je pour le juger aurait dit François ? Il n’y a donc pas lieu de dire que battre sa femme est ignominieux. En pratique le père Martin fait exploser tout l’enseignement de l’Eglise sur la morale

Martin va prendre la mouche sur la Déclaration de Nasville ; bien que ce ne soit pas ses oignons. Il va ainsi envoyer une série de sept tweets qui ont été relevés par le journal (de gauche) Washington Post du 30 août. L’un d’entre eux est absolument incroyable : “I affirm : That LGBT people are some of the holiest people I know”. “J’affirme : que les personnes LGBT sont parmi les plus saintes que je connaisse “. Ah Bon ! Certes Dieu nous appelle tous à la sainteté. Qu’attend donc Martin pour faire partie de LGBT ? A moins qu’il en soit déjà et qu’il est déjà saint sur terre. Qu’il vienne donc se joindre au club homo très discret et calfeutré en bas de l’immeuble que j’habite durant ces vacances…Martin aura tous loisirs pour y exhiber sa sainteté.

Voilà le genre de zigomars qui règnent actuellement à Rome par la grâce de François.

Jean-Pierre Dickès

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

67 commentaires

  1. mia vossen says:

    L’homosexualité ne provient pas d’un CHOIX mais d’un ETRE. La neurobiologie nous l’apprend! On peut donc regretter mais pas condamner.

    • andré lavedrine says:

      Aucune preuve microbiologique, seulement des hypothèses, comme le reconnait honnetement le D Balthazart , qui s’acharne pourtant à prouver qu’on NAIT homosexuel (voir site ulg reflexion)

    • @ mia vossen
      Ne me faites pas rire avec votre neurobiologie!
      Les 3/4 pour ne pas dire plus de celles et ceux qui prônent l’homosexualité ne sont que des obsédés de sexe et de stupre ce qui n’a strictement rien à voir avec une supposée nature intrinsèque chez eux! Il n’y a pour s’en convaincre qu’à voir les outrances dans les « gay prides ». Ces soi-disant « homos » sont en fait des adeptes d’une sexualité débridée dans la droite ligne de la « libération sexuelle » soixante-huitarde. Les entendez vous parler « d’amour »? Que nenni, tout est basé sur la promotion de leur déviance! Alors les justificatifs pseudo-scientifiques…à d’autres!

      • mac gyver says:

        OK ! avec vous c’est une déviance , point barre ! la théorie du genre etc. ce sont des conneries pour faire « avaler » comme vous dites leur stupre .

      • Paul-Emic says:

        j’y mettrais un bémol quand même. Que parmi les homosexuels, trans etc il y ait des adeptes d’une sexualité hyper débridée, ceux que l’ont voit se ridiculiser lors de la gay-pride pas de doute. Mais je doute que l’on puisse « devenir » homosexuel uniquement pour satisfaire son gout du stupre si on n’y est pas enclin au départ.
        Je suis par contre persuadé qu’on peut pousser un adolescent à l’homosexualité au moment où sa sexualité est encore en sommeil. Ce à quoi s’affairent les différents lobbies du genre. On peut aussi imaginer qu’une homosexualité se révèle après avoir été contenue par les contraintes sociales ou religieuses.
        Quoi qu’il en soit je crois qu’on ne devient pas homo après l’adolescence , on l’est, et on se laisse aller à sa nature ou pas et céder aux excès ou pas.

        • Cher Paul-Emic,
          Croyez- vous que des individus ne deviennent pas échangistes après l’adolescence? Bien sur que si!
          Je suis persuadé qu’il en est de même concernant les homosexuels et notamment les bisexuels, tout commence par entendre les discours subversifs d’adeptes de ces pratiques et certains esprits se laissent aller à « essayer », un peu comme le premier joint, une partie y prend goût…et c’est parti! Il n’est pas évident que cela était au départ « dans leur nature » de céder à ces excès.
          Par contre, je vous rejoins complètement concernant les lobbies du genre qui cherchent à pousser les ados à l’homosexualité.

          • Paul-Emic says:

            l’échangisme n’est pas une caractéristique de l’homosexualité, c’est une dépravation, quant au bisexualisme, ce n’est qu’une manifestation d’une homosexualité plus ou moins bien assumée qui vire à la perversion.
            Je n’ai jamais cédé au « plaisir  » d’essayer un joint et je m’imagine encore plus mal essayer l’homosexualité .

            • Bien entendu, je citai l’exemple de l’échangisme en tant que déviance et non pas en tant que caractéristique de l’homosexualité (qui en est une également)
              Personnellement, je n’ai comme vous jamais cédé au « plaisir » d’essayer un joint et encore moins le reste, je voulais simplement préciser qu’à mon sens il y a des personnes qui sans y être enclins au départ se trouvent pris dans l’engrenage de l’homosexualité. En fait, il semble qu’il n’y ai pas de règle et qu’une déviance peut surgir sans que la personne n’y soit « portée » au départ.

              • Paul-Emic says:

                la déviance, à mon avis, elle n’était peut-être pas présente à la naissance, mais certainement elle était là depuis l’adolescence. Après, j’y crois moins, après elle se révèle.

    • Anastasia says:

      @mia vossen

      L’homosexualité s’explique. certains péché ne sont plus des choix pour certaines âmes, mais un état, parceque les ascendants se sont obstinés à vivre dans le péché ( pas forcement le mème). Ce sont leurs enfants qui « héritent » de ces malédictions, et paient les conséquences de leur lignée. De nouveaux instincts se font jour. L’homosexualité fait parti de ces péchés.

      Exode 34
      Et l’Eternel passa devant lui, et s’écria: L’Eternel, l’Eternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité, qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent, et qui punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération!

    • Jean-Pierre Dickes says:

      @mia vossen
      Je voudrais bien savoir comment vous pouvez invoquer la neurobiologie. A ma connaissance en neurologie il est possible de lire littéralement dans le cerveau. Une cartographie a été établie et s’affine chaque jour. Je n’ai jamais entendu parler de centre neurologique de l’homosexualité.

      • mia vossen says:

        Je sais que la neurobiologie ne progresse pas fort en France et qu’on continue à y critiquer des personnes non responsables de ce qu’elles SONT génétiquement. Des preuves ont été apportées, j’aime m’instruire… Et je critique autant l’ exhibitionnisme de certains homos dépravés que le manque de compréhension/instruction de ceux qui croient à un « choix d’être homo ».

  2. Oui, c’est l’ETRE pécheur. Et la neurobiologie a bon dos.
    Mais Jésus est venu appeler tous les pécheurs, pour qu’ils changent de vie !

    • L homosexualité n’a jamais été reconnue comme une maladie ni de naissance
      C est donc bien une déviance

  3. DUFIT THIERRY says:

    Jean-Paul II de satanique mémoire tout en démolissant allègrement la Foi Catholique maintenait un semblant de morale (tout en prônant la laïcisation des Etats autrefois catholiques). Maintenant les modernistes avancent à visage découvert et vont jusqu’à faire l’apologie des péchés d’ignominie. Ce Père Martin est le serviteur de Satan.
    Comment les catholiques peuvent-ils encore suivre des prêtres qui méprisent et bafouent ainsi ouvertement la loi de Dieu ?

    • Réponse à Thierry : hum, quoique… »la théologie du corps » inventée et prônée par Subito n’est rien d’autre que de la pornographie, alors la morale, là-dedans…

      • Thierry Davoust says:

        La « théologie du corps » de Jean-Paul II paraît, dans ses conclusions, se cantonner strictement à la morale catholique. Sa justification, en revanche, semble procéder d’une analyse à tendance moderniste.
        Cela concorde avec l’analyse de M. Dufit.
        Il est intéressant de faire le parallèle avec l’évolution du protestantisme sur la même échelle de temps. MPI y a consacré plusieurs articles.

    • DUFIT THIERRY says:

      Je disais simplement que Jean-Paul II a malgré tout maintenu une certaine morale : paroles fortes contre l’avortement, la contraception, le divorce, défense de la famille. Mais évidemment comme à côté de cela il détruisait la Foi avec son œcuménisme fou, ses (rares) bonnes paroles étaient inaudibles. Si toutes les religions sont bonnes et mènent au Salut pourquoi appliquer les préceptes de l’Eglise catholique ?

    • Ceterum censeo Societatem Jesu denuo esse dissolvendam.

    • Gacôgne François says:

      Une seule solution : voter avec ses pieds , et rejoindre l’orthodoxie , dont Dickès et consort fait semblant de croire qu’elle n’existe aps . ‘Y a pas qu’les zévangélos ds la vie (théologique) . Mais bon , faire comprendre ça à un kto , surtout tridentin , c’est mission impossible …

  4. En associant péché et pécheur on tombe dans un travers qui peut aller très loin. Car si on veut supprimer le péché, il suffira de supprimer l’auteur. Un principe pratiquer par ailleurs. Il faut bien distinguer et séparer péché et son auteur. Ce qui permet de pardonner l’auteur, mais pas l’acte. Tout comme nous ne sommes pas un « métier ». Quant aux homos, comme tout individu de cette planète, ils sont libres dans leurs choix malgré les théories qui pourraient les disculper. Le péché serait de ne pas reconnaître son erreur et donc être incapable de repentir qui est le premier état pour recevoir le « pardon » divin. Sans repentir, pas de pardon. Insister dans la faute c’est renoncer au repentir. L’ennui avec l’homosexualité, il se pratique à deux ou plusieurs. Il est donc contagieux. Là est son danger. Enfin, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Un jour peut-être….

  5. Paul-Emic says:

    Serge Reggiani chantait « Les loups sont entrés dans Paris ». Peut-être, mais ce qui est certain c’est que les hyènes sont désormais à Rome.

  6. Boutté says:

    Déjà bien qu’ils ne se reproduisent pas entre eux . L’abomination a de naturelles limites .

    • Paul-Emic says:

      Et pourquoi croyez vous que le GPA soit portée à bout de bras par ces lobbies ? L’abomination n’a aucune limite malheureusement.

  7. Cadoudal says:

    l’ aggiornamento de Vatican II – Assise mène au bordel gay , en suivant Imbroglio Luther.

  8. S’il faut distinguer péché et pécheur, il reste que battre sa femme n’est pas en soi ignominieux, et il ne faudrait pas tomber dans le jugement téméraire en attribuant à son voisin un supposé péché qui n’en est pas un. Battre sa femme est un fait, qui selon les circonstances (dont le regard extérieur ne doit pas se mêler) peut être une œuvre pie ou pécheresse. Qu’un homme se défoule par colère ou qu’il en soit réduit à corriger physiquement son épouse pécheresse, l’acte n’est point le même car l’intention diffère essentiellement.

    • Lars,
      Vous osez déclarer: « Qu’un homme se défoule par colère ou qu’il en soit réduit à corriger physiquement son épouse pécheresse, l’acte n’est point le même car l’intention diffère essentiellement. »
      Quelle « intention » est-elle pour vous la plus « justifiable » à vos yeux?
      Comment considérez vous qu’un homme puisse « en être réduit à corriger sa femme »?
      Permettez moi de vous dire que si j’avais l’occasion de vous avoir en face de moi, je vous ferai passer l’envie « d’être réduit » à corriger qui que ce soit!
      Vos propos sont particulièrement aussi ignobles qu’orduriers et je souhaite qu’un jour quelqu’un de sensé et équilibré vous entende les proférer et vous en fasse rendre gorge!

      • Vous êtes mauvais jusqu’à m’insulter, alors qu’en l’occurrence vous êtes dans l’erreur ou à tout le moins dans l’ignorance. Peut-être ignorez-vous le bon sens et la doctrine catholique pour proférer de telles paroles. Un Père de famille n’a pas besoin de corriger ses enfants si ceux-ci sont bien sages, de même avec une épouse bien respectueuse et soumise, comme l’enseigne la Religion (les références sont innombrables pour celui qui cherche). En revanche, malheureusement, il existe des épouses revêches, c’est-à-dire qui n’accomplissent pas leur devoir, et le devoir du Mari, c’est de les mettre au pas, afin de préserver sa famille.

        Un cas exemplaire, c’est celui de nos premiers parents : comme le dit Saint Bernard, Adam aurait dû discipliner Êve, s’il l’aimait véritablement. En l’occurrence, vu la gravité du péché et l’aveuglement de la pauvresse, une bonne correction physique aurait été salutaire, car cela lui aurait remis les idées en place. « S’il devait compatir à sa femme, il devait la discipliner, puisqu’elle était son inférieure, car l’homme est le chef de la femme. » « Adam n’a pas discipliné Ève, il ne l’aimait pas. »

        Je plains ceux qui refusent de m’entendre rappeler la saine doctrine, et pour cela se terrent dans le déni. Les révoltés ne désirent pas les preuves de leur errance, ils souhaitent simplement succomber à leur démangeaison.

        • Lars,
          Peu me chaut de votre ignoble doctrine islamiste extrémiste totalitaire et moyenâgeuse, allez donc prêcher vos ignominies dans vos pays musulmans où ils vous attendent à corans et mosquées ouvertes, sachez qu’ici nous sommes dans un pays civilisé dans lequel les extrémistes de votre acabit n’ont point de place, chez nous la femme est l’égale de l’homme et non pas sa soumise, c’est vous qui insultez la dignité et l’honneur de la femme en tenant des propos aussi immondes. De plus, ne cherchez pas dans notre Sainte Bible la justification de vos délires malsains. VADE RETRO SATANAS!

          • Vous êtes un excité dis donc, en sus de votre aveuglement, ce que je dis vous met tant d’urticaire ? Ne pourriez-vous pas l’espace d’une seconde envisager que vous avez tort ?
            Je vous attendais au tournant, la doctrine catholique est formelle, la femme n’est pas l’égale de l’homme, il existe une hiérarchie entre les sexes établit dès l’origine, par Dieu en l’Eden.

            Les preuves de cette doctrine, cela fait longtemps que je les ai trouvées. Tenez, voici l’enseignement de Saint Pierre, le premier Vicaire du Christ :
            Pierre, I. ch. 3, 1-7.
            « Que les femmes soient pareillement soumises à leurs maris, afin que, si quelques-uns ne croient pas à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, lorsqu’ils verront votre conduite chaste et respectueuse.
            Que leur parure ne soit pas celle du dehors, la frisure des cheveux, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt ; mais celle qui convient à l’homme caché du cœur, par la pureté incorruptible d’un esprit doux et modeste, qui est d’un grand prix devant Dieu.
            Car c’est ainsi qu’autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu se paraient, soumises à leurs mari : telle Sara, qui obéissait à Abraham, l’appelant son seigneur ; Sara dont vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien et sans vous laisser troubler par aucune crainte.
            Vous de même, maris, montrez de la sagesse dans vos relations avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible, les traitant avec honneur puisqu’elles sont, aussi bien que vous, héritières de la grâce de la vie, afin que vos prières ne soient point empêchées. »

            Vous constaterez que Saint Paul est encore plus explicite, si vous preniez la peine de le lire. Ou alors pensez-vous être plus Catholique que les fondateurs du Catholicisme ? D’ailleurs, voici une référence plus récente, où le Pape Pie XI condamne tout à fait votre funeste position :
            « Nombre d’entre eux poussent l’audace jusqu’à parler d’une indigne servitude d’un des deux époux à l’autre ; ils proclament que tous les droits sont égaux entre époux ; estimant ces droits violés par la « servitude » qu’on vient de dire, ils prêchent orgueilleusement une émancipation de la femme, déjà accomplie ou qui doit l’être. »

            Certes, de nos jours la confusion règne en maître, et vous me taxez de musulmans car vous avez perdu les bons repères, que le monde moderne vous a trop longtemps imprégné de ses miasmes délétères. Je vous prie humblement de vous réconcilier avec la vérité.

            • Perlimpinpin says:

              Désolé, Lars, mais il est dit  » les traitant avec honneur », pas de les battre comme vous l’avez interpretré dans votre premier message. Cyrano a tout à fait raison. Et c’est d’ailleurs pour cela qu’il est attendu que le mariage catholique soit bien préparé afin qu’il n’y ait pas erreur sur l’épouse ou l’époux.

              Si vous comptez pouvoir battre votre épouse parce que celle-ci serait pécheresse, c’est musulman. Un catholique ne va pas battre son épouse, mais la quitter certainement.

              Je vous prie à mon tour humblement de vous réconcilier avec la vérité et d’arrêter d’interpréter à votre guise.

              • Je suis femme et épouse et je vous dit MERCI
                DE rétablir la vérité
                Le.CHRISt est lent à la colère doux et miséricordieux

            • @Lars : Vos propos relèvent d’une lecture « d’homme soumis ». Bien sur en vous basant sur l’A.T. dit la Bible, vous y trouvez tous les arguments. Par ailleurs, les textes de St. Paul sont également inspirés de ces textes obsolètes que l’on retrouve dans la culture juive et dans l’Islam. « La femme inférieure à l’homme » Quelle injure magistrale envers toutes les femmes, porteuses de vie. Comment peut-on aujourd’hui prendre cela comme « parole » sacrée ? Ce sont de tels mots qui autorisent la pédophilie, le viol des jeunes filles et la bastonnade des femmes. Retrouvez votre indépendance et liberté d’homme en refusant de vous conformer, de vous soumettre à des pseudos lois « divines ».

            • @ Lars
              Vous avez beau tenter d’user de subterfuges grotesques pour tenter de vous justifier, vous devriez savoir que l’on ne justifie pas l’injustifiable. A l’instar de vos amis musulmans extrémistes, vous manipulez de manière éhontée les textes de l’A.T. pensant ainsi corroborer vos assertions. Même si, comme vous le prétendez, vous n’êtes pas musulman, vous l’êtes dans tous les cas dans l’âme comme en atteste votre vision coupable et moyenâgeuse de la femme. De quel droit osez-vous la considérer comme inférieure à l’homme? Sachez que l’homme et la femme sont complémentaires et que par le fait nul ne peut se prétendre supérieur à l’autre. La violence de vos propos envers les femmes est totalement condamnable et dans tous les cas injustifiable. De plus, vous êtes intervenu intempestivement sur ce blog pour prôner la « supériorité de l’homme sur la femme » pour justifier la violence envers elle alors que le sujet traitait de l’homosexualité, cela relève du prosélytisme malsain propre aux intervention d’intégristes musulmans que nous avons l’habitude de voir traîner sur les blogs, et comme par hasard, à bout d’arguments, vous faites intervenir pour prendre le relais un certain « Cecilien », le seul à abonder dans votre sens, méthode également fort connue de la part d’individus de votre engeance, mais sachez que vous ne trompez personne! Qui que vous soyez, d’aucun s’entendra pour reconnaître que les propos et les insultes que vous proférez envers les femmes sont ignobles et condamnables, et je doute fort malheureusement qu’un endoctriné tel que vous puisse faire acte de repentance!

    • Anastasia says:

      Lars est un muzz. et on emmerde magistralement le coran source de haine et de guerre!

    • @Lars
      Êtes vous marié ?

    • Etienne says:

      D’ailleurs, dans « la-religion-d’amour-et-de-paix » on dit – paraît-il – ce proverbe :
      « Bats ta femme tous les matin. Si tu ne sais pas pourquoi, elle, elle le sait. »

  9. Martin Pecheur

  10. Regardez comme ils s’aiment !!!!!!!!!!!!!!!!!!111

  11. Lars, vous avez raison sur toute la ligne et bien fait d’avoir renvoyé aux écritures et à la Bible ceux (celles) qui prétendent que la femme est l’égale de l’homme.
    Je vais répondre pour lui à la petite question empoisonnée qu’on lui a posée…j’AI ÉTÉ MARIÉ près de cinquante-quatre et je n’ai jamais eu l’envie ou le besoin de lever le petit doigt pour corriger mon épouse. Elle comprenait très bien les Écritures à ce sujet et ne s’en est jamais offusquée Elle nous a donné généreusement cinq enfants qui ont fait notre bonheur.moral quant
    Si vous vous demandez pourquoi il y a un tel désordre dans le monde social actuel, c’est que la femme vit depuis près d’un siècle dans un désordre moral quand à sa nature (refus généralisé de la famille en occident) et (refus de reconnaître l’autorité paternelle et familiale).
    C’est la seconde (et dernière) révolte d’Êve contre son Créateur. Or, on ne bafoue pas notre Créateur sans conséquences. Et les conséquences, elles nous tombent dessus déjà et ce n’est pas encore le pire.
    MISERERE NOBIS DOMINE.

    • La famille est faite de la complicité d’un homme avec une femme. Il n’y a aucune autorité de l’un sur l’autre. Il n’y a pas soumission de l’un à l’autre. C’est l’harmonie du couple. L’homme, le mari, l’époux n’est pas supérieur, ni le représentant de Dieu dans le ménage. Ce que l’on oublie ce sont les femmes qui font d’un homme, un époux tout comme les enfants font les parents. Et j’ajoute qu’il n’y a pas de parents parfaits ni d’enfants parfaits. Tous cherchent le bonheur et l’amour à partager. Que ce soit vous Cécilien ou Lars, vous êtes les esclaves de propos dévoyés.

      • Parfaitement juste Horace, et il y a fort à parier que « Cecilien » n’est autre que « Lars » déguisé afin de tenter de faire illusion, vieille méthode de ceux qui n’ont plus d’arguments sérieux.

      • Saint Paul dit explicitement le contraire…

        • Paul-Emic says:

          où ça ?

          • Lars Sempiter says:

            I Tim. ch. 2, 8-15.
            I Cor. ch. 11, 3-15.
            I Cor. ch. 14, 34-35.
            Eph. ch. 5, 22-33.

            • Paul-Emic says:

              St Paul recommande la pudeur aux femmes et hiérarchise le rapport homme femme, en aucun cas il ne recommande de battre sa femme. D’autre part, il ne s’agit que de l’avis d’un homme qui n’est même pas un des apôtres, mais qui est venu après le départ du Christ. Il ne fait que refléter les mœurs hébraïques de l’époque en ne s’appuyant sur aucun des enseignements des Évangiles. C’est une épître, une lettre qui donne des recommandations relativement à la manière dont devrait se comporter les femmes pour un homme de cette époque là, en aucun cas ce n’est un enseignement de NS Jésus Christ.

          • I Tim. ch. 2, 8-15.
            I Cor. ch. 11, 3-15.
            I Cor. ch. 14, 34-35.
            Eph. ch. 5, 22-33.

        • I Tim. ch. 2, 8-15.
          I Cor. ch. 11, 3-15.
          I Cor. ch. 14, 34-35.
          Eph. ch. 5, 22-33.

  12. Jean-Pierre Dickes says:

    Jamais l’Evangile ne nous a dit de battre les femmes.. Jamais je n’élève même la voix sur ma femme ( sauf quand elle ne double pas les camions sur l’autoroute).

  13. Jean-Pierre Dickes says:

    A Paul Emic
    Attention. Nous naissons avec des gènes. Ceux-ci représentent 30 % de ce que nous sommes. Le reste, c’est ce que nous devenons. Ainsi s’explique le fait que le gène de l’homosexualité n’ait pas été découvert. C’est de l’acquis comme la drogue. Mais les gènes bien sûr se modifient en permanence.

  14. Quand on est rendu à prétendre à la personnification des autres comme beaucoup le font en bloguant,
    c’est qu’ils manquent malheureusement d’arguments. M. Lars m’est un parfait inconnu depuis toujours. Et après ça, répondez-moi donc
    sur les exemples de la désorganisation sociale à laquelle la femme a concouru activement depuis le 20e siècle par son féminisme idiot, sa négation de l’autorité paternelle, et sa hargne contre l’homme
    en général ne pouvant supporter la moindre n’aurontautorité sur elle.
    Autrefois, j’ai lu un livre (je n’a aura pasi plus les références et le nom de l’auteur) intitulé :Ils ont assassiné le
    père
    qui exposait clairement ce diabolique dessein des puissances de l’Ombre et auquel ont idiotement participé de toutes leurs forces les femmes.
    Il ne peut et il n’y aura pas de chance pour la paix sociale en occident tant que les femmes n’auront
    pas retrouvé leur bon sens naturel et leur retour à leur rôle naturel de porteuse de vie, d’abord et avant tout. Regarder leur comportement emprunté actuel: elle peuvent tout faire ce que les hommes font , les imiter dans tous les métiers, y inclus dans les penchants les plus pervers des hommes. En autant qu’elles croient se grandir en les imitant, elles le font. Quand elle conçoivent
    péniblement un seul marmot elle ne l’élève même pas l’ envoient en garderie. Pas surprenant que les enfants se dévoient très jeunes.
    Le Créateur a conçu un monde dans l’harmonie; c’est pourquoi il a prévu une hiérarchie des êtres
    et des fonctions entre ces êtres. Et c’est être respectueux de sa création que d’y voir une hiérarchie
    sacrée. C’est pourquoi pour le bon fonctionnement de la cellule familiale la femme doit reconnaître
    une autorité familiale dans son époux et qu’en retour l’homme respecte son épouse et l’aime comme sa propre chair. Il n’y a rien d’incompatible entre l’amour d’un homme et d’une femme et la reconnaissance de cette dernière en une autorité naturelle (une tête) de fonction pour la famille.
    Vous pouvez toujours nier la Bible et les Écritures si ça vous chante,ainsi que les enseignements
    des apôtres comme vieillots ou raingards,mais ce faisant vous insultez votre Créateur quim a fait le monde AINSI. Aux bons entendeurs,salut !

    • De toute façon, en cette belle fête de la Nativité de la Vierge Marie, les révoltés contre l’ordre naturel voulu par Dieu ont le meilleur exemple de la femme qui respecte sa nature, son rôle et son devoir. La Vierge Marie ne s’est pas enorgueillie de la place toute particulière qu’elle avait dans le Plan divin, mais c’est par son humilité et sa soumission qu’elle a été élevé au dessus même des Anges !

    • Mad-Max says:

      Dans ce post , il manque l’essentiel à savoir , vous mélangez allègrement toutes les femmes , vous omettez sciemment l’Ecriture Sainte qui explique que LEURS femmes(les femelles ) ont changé la façon d’en user …=== les femmes de CEUX (les mâles ) qui se sont détournés de Dieu
      Alors gardez vos pensées généralistes et vos affirmations moches pour la condition féminine
      Nous étions sous la Croix et vous Cécilien , Lars et tous les mâles où étiez – vous ?…

  15. Commentaire qui n’est pas passé hier :

    Le problème, c’est que plus personne ne sait répondre correctement à un commentaire.
    Mettons donc les choses au clair.

    1/ Horace et Cyrano ont tort, et cela est factuel. Le premier, parce qu’il n’est même pas Catholique, ne reconnaissant pas la révélation et la légitimité des textes catholiques (AT et NT). Le second, parce qu’il s’imagine qu’il n’y a pas de hiérarchie entre l’homme et la femme : or, je peux citer des textes à foison, mais Saint Pierre et Saint Paul sont amplement suffisant, et que disent-ils entre autres : que l’homme est le Chef de la femme, que l’épouse doit obéissance à son Mari, ou qu’elle lui doit être soumise, ce qui revient au même, etc.

    2/ Reconnaître la hiérarchie entre les sexes, et particulièrement au sein de la famille, ce n’est pas vouloir dénigrer la femme. Puisque je ne fais que répéter la doctrine catholique, je n’ai jamais dit : il faut battre sa femme. Tout comme je ne dirais pas à un Père qu’il doit battre, corriger ses enfants.
    La nuance est, puisque le Père a autorité sur son enfant, il peut arriver qu’il doit le corriger, c’est-à-dire lorsque celui-ci s’écarte du bon chemin. Le Mari a autorité sur sa femme, et qu’on le veuille ou non cela est hors de conteste, de même il peut arriver qu’il doit la corriger. Evidemment, il y a une mesure dans la correction, une simple et douce réprimande peut suffire dans certains cas, d’autre fois il faudra y mettre plus de fermeté, et même aller jusqu’à la sévérité. Le Bon Dieu le sait bien, on peut châtier par amour. Voilà pourquoi, l’action de battre n’est pas en soi mauvaise.

    3/ En temps normal, un Mari n’a bien sûr nul besoin d’élever la main ou même la voix sur son épouse. Il doit très justement la traiter avec honneur, la couvrir de sa dilection et de sa protection, parce qu’il l’aime comme sa chair, comme lui-même, voire mieux, il est prêt à mourir pour elle. Mais en quoi cela effacerait-il la hiérarchie susdite et le devoir d’obéissance de l’épouse ? En rien. Or, c’est précisément parce que le Mari aime sa femme comme sa propre chair, dit Saint Paul, qu’il ne lui veut point le mal, que celui-ci doit tenir fermement la barre de la nef familiale. Tenir bien droit un cap, cela signifie ne pas faire l’impasse sur les erreurs, les fautes qui viendraient troubler l’entente domestique. Il est juste que le Mari, qui est Roy, Chef en sa famille, ait reçu de Dieu les moyens d’accomplir sa mission, de terrasser le mal en son domaine. Charité bien ordonnée commence par soi-même, donc si le Mari a le pouvoir de discipliner son épouse et ses enfants, il doit bien entendu se discipliner lui-même.

    S’il y en a qui estiment avoir accompli jusqu’à maintenant leur devoir sans avoir eu besoin d’exercer tous les moyens de leur autorité, je dis sincèrement tant mieux pour eux, quoique cela m’étonne au vu de la société en laquelle nous vivons. En revanche, celui qui se sépare de sa femme ou la fuit (s’opposant à la nature même du Mariage), parce qu’il n’a pas le courage d’affirmer son autorité, celui-là est un lâche et très exactement un vaurien, car il n’a pas la charité.

    Peut-être que j’interviens à contretemps, je suis hors-sujet, mais j’estime que rappeler certaines vérités trop oubliées est d’une importance capitale. Pour ceux qui ont de la bonne volonté, qui cherche à comprendre véritablement la Volonté divine, Son enseignement révélé à propos des relations essentielles entre l’homme et la femme, je vous conseille de poursuivre la lecture des commentaires sur ce lien : http://www.medias-presse.info/jean-marie-le-pen-les-femmes-ont-une-mission-autrement-plus-importante-que-la-reussite-sociale-la-transmission-de-la-vie/72145/

    Il faut absolument comprendre et intégrer, cela est une nécessité pour tout l’ordre humain, que l’harmonie entre l’homme et la femme, particulièrement entre le Mari et l’épouse, implique une hiérarchie. Tout le Plan divin fonctionne ainsi, il n’y a pas de création égalitaire, ne pas reconnaître un Chef dans la famille, c’est précisément laisser la porte ouverte à toutes les disputes concernant l’autorité et le gouvernement domestique : Sans hiérarchie, cela est patent, tout s’écroule.

    • Lars, vous êtes bien prétentieux pour déclarer péremptoirement « Horace et Cyrano ont tort ».
      Prétendez-vous avoir la « science infuse »? Certes, il est évident que vous en avez la prétention comme tous les gens de votre espèce!
      Vous parlez plus loin de « rappeler des vérités » Quelles vérités? Ce que vous prétendez être comme tel dans votre esprit obtus et sélectif pour sur, certainement pas LA vérité, mais votre vanité est à la hauteur de votre ignorance grâce à laquelle vous voulez à tout prix voir dans les Saintes Ecritures ce que vous pensez aller dans votre sens quitte à user d’interprétations parfaitement erronées pour arriver à vos fins.
      A mon avis, et c’est celui de nombre d’intervenants, vous êtes dans l’erreur et l’obscurantisme le plus absolu, j’ignore qui vous a manipulé, mais il a parfaitement réussi!

    • Mad-Max says:

      Non , Dieu ne vous accorde pas le droit de corriger physiquement votre épouse , Dieu vous donne d’en prendre bien soin au contraire .

    • Geneviève says:

      @Lars, vous écrivez : « …son enfant, il peut arriver qu’il doit le corriger,…..sa femme,… de même il peut arriver qu’il doit la corriger. »

      Et moi , bien que femme, je vous corrige votre français : DOIVE et non doit !

      Il faut employer le subjonctif également après des formes impersonnelles qui n’indiquent pas d’idée de certitude :
      – Il faut que – Il est nécessaire que -Il est indispensable – Il est essentiel – Il est obligatoire – il arrive que…

  16. Perlimpinpin says:

    Désolé, mais c’est du grand n’importe quoi ce que vous dîtes à propos de corriger sa femme, en s’autorisant jusqu’à la battre malgré l’écoulement de votre raisonnement pour que cela paraisse le plus logique possible à tous. Non seulement vous n’avez aucune citation crédible et votre citation vis à vis de liens sur un autre article ne font pas référence au fait de battre sa femme mais à une prétendue supériorité de l’homme sur la femme dont ce n’est même pas le débat ici, mais en plus on n’a jamais entendu aucun docteur de l’église ni vu aucun catéchisme oser dire ce que vous avez le culot éhonté de soutenir.

    Vous devriez présenter des excuses et reconnaître que sur ce point vous vous trompez. L’affaire en resterait là.

    Quant à votre citation « En revanche, celui qui se sépare de sa femme ou la fuit (s’opposant à la nature même du Mariage), parce qu’il n’a pas le courage d’affirmer son autorité, celui-là est un lâche et très exactement un vaurien, car il n’a pas la charité. », elle ne vaut pas grand chose non plus face à une femme querelleuse comme le disent les proverbes de l’Ancien Testament, par ailleurs.
    « Mieux vaut habiter à l’angle d’un toit, Que de partager la demeure d’une femme querelleuse. »
    « Mieux vaut habiter dans une terre déserte, Qu’avec une femme querelleuse et irritable. »
    « Une gouttière continue dans un jour de pluie. Et une femme querelleuse sont choses semblables. »
    Face aux citations de la Bible, vos citations ne pèsent rien.

  17. Silence…Je n’ai entendu personne commenter une seule des références de Lars…donc les opposants
    n’ont pour prouver le contraire que de la poudre de Perlimpinpin…Bonnes lectures de ses références.

    • Paul-Emic says:

      aucune de ces références n’autorise à battre sa femme.

    • Mad-Max says:

      Pas besoin de commenter une seule des références de Lars .
      Saint Joseph vous répond .
      En ce jour de la Nativité de Marie par l’incarnation de Jésus .
      A t’il corrigé la Très Sainte Vierge lorsqu’il a vu l’état de grossesse de Marie ?
      Il a songé à la répudier en secret …
      Alors vos déductions à deux balles sur les corrections des femmes Lars et Cécilien , vous avez votre réponse par le Patron de la Sainte Famille !

  18. Qu’il s’agisse de Lars, de Cecilien ou de Ole récemment entré en scène (je parle « d’entrée en scène » car il est clair qu’il s’agit en fait d’une seule et même personne) RIEN, je dis bien RIEN ne saurait justifier la violence envers une femme, ceux qui prônent le contraire sous des « justificatifs » fallacieux ne sont en fait que les derniers des salopards, d’ignobles trouillards qui ont besoin de « s’affirmer » en frappant et en tentant de soumettre un être plus faible qu’eux.
    C’est le genre d’individu que j’abhorre au plus haut point, la honte de la gent masculine, la lie de l’humanité! Ces êtres frustes et sans courage sont à vomir!
    Il faut être le dernier des hommes pour trouver normal d’avilir ainsi la femme oser se regarder en face.

  19. La personne en blanc qui affirme, à répétition, qu’elle est pécheur devrait-elle se faire lgbt en vue d’acquérir un peu de sainteté ??

  20. Jean-Pierre Dickes says:

    @Pierre Faucher
    A en croire Martin, vous avez certainement raison.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com