lait-anmun

ANMUM est une marque de produits pour femmes enceintes et appartient à Fonterra,  multinationale du secteur laitier basée en Nouvelle-Zélande.

Une série de trois clips publicitaires montre l’évolution de l’embryon du moment de la conception jusqu’à la naissance, tout en vantant bien sûr l’influence positive des produits dans un tel processus.

Le fait même que le premier clip commence le jour où le test de grossesse certifie à la mère sa grossesse convertit l’aspect commercial en une proclamation pro-vie. Significative aussi est l’expression choisie par la société pour présenter la campagne du premier trimestre – trimestre dans lequel  la plupart des avortements sont effectués: « Regardez l’histoire de votre grossesse à travers les yeux de votre enfant et regardez comme il  grandit en même temps que votre amour ».
Les annonces font parler  l’enfant à sa mère. Et la vidéo commence avec une phrase qui indique clairement que l’enfant à naître est un être humain, dès la première minute. « Salut, maman, c’est notre première journée ensemble ! », dit-il alors que la mère ignore encore sa grossesse.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Mots clefs , ,

3 commentaires

  1. charles martel says:

    L’avortement devrait être réservé aux seuls femmes victimes d’abus sexuels (viols, inceste, etc…).

    Il est criminel de laisser naître un enfant dont le « géniteur » est un violeur, et d’autant plus si c’est un adepte de l’islam.

    Dans tout les cas, un enfant issu d’un viol, ne pourra vivre avec un tel fardeau à moins de l’ignorer toute sa vie durant, ou de devenir lui même un criminel à l’image de son géniteur.

    Dans tout les autres cas d’enfants non désirés, et qui plus est s’ils sont issus de familles Française DESOUCHE : pas d’avortement, mais rétablissement des « boîtes à bébés ».

    • Françoise says:

      Ce film est magnifique et émouvant, la meilleure campagne anti-avortement !
      Les femmes violées ont droit à la pilule du lendemain autorisée par les évêques allemands. Dommage que les évêques d’autres pays se taisent sur ce sujet.
      Par contre lorsqu’à l’issue d’un viol l’embryon est bien constitué, l’Eglise encourage le don à l’adoption (j’ai connu un cas comme cela), c’est mieux que la GPA ou la PMA pour les couples en mal d’enfants ! Et puis, on ne naît pas musulman, on le devient. Et rien n’indique que l’enfant d’un violeur tournera mal, il n’y a pas d’hérédité automatique.

    • « L’avortement devrait être réservé aux seuls femmes victimes d’abus sexuels (viols, inceste, etc…). »
      écrivez-vous, « charles martel 19 avril 2015 à 11 h 33 min ».
      En quoi tuer la victime innocente va-t-il améliorer en quoi que ce soit le sort de la victime encore en vie?
      Vous dites aussi
      « Il est criminel de laisser naître un enfant dont le « géniteur » est un violeur, et d’autant plus si c’est un adepte de l’islam. »
      Que vous pensiez que le violeur, quel qu’il soit, mérite la mort, à la rigueur on peut comprendre; mais ne rien envisager contre l’auteur du crime et réserver la punition à l’une des deux victimes, pourriez-vous expliquer votre logique?
      « un enfant issu d’un viol, ne pourra vivre avec un tel fardeau à moins de l’ignorer toute sa vie durant »: vous avez des statistiques à ce sujet? on aimerait les connaître. Laissez-lui au moins la chance d’une « boîte à bébés ».
      Par ailleurs, pourquoi n’envisager que le cas « d’enfants non désirés »; on commence à entendre les plaintes d’enfants (devenus adultes) qui récriminent contre des « parents non désirés ». Il y a là une problématique intéressante.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com