Australie – La sénatrice Pauline Hanson, du parti One Nation, s’est revêtue d’une burqa et s’est assise ainsi affublée à son siège dans l’assemblée parlementaire lors d’une séance de questions au gouvernement.

La démarche symbolique et médiatique visait à réclamer l’interdiction de cette tenue islamiste jusqu’ici autorisée en Australie.

La sénatrice a siégé en burqa une vingtaine de minutes avant de l’enlever pour interpeller le ministre de la Justice.

Je suis heureuse d’ôter ce vêtement car il n’a pas sa place dans ce Parlement. Si quelqu’un se présente devant une banque ou un autre bâtiment vêtu d’une cagoule ou d’un casque, on lui demandera de l’enlever. Pourquoi n’est-ce pas le cas lorsque quelqu’un se couvre le visage et ne peut pas être identifié ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 commentaires

  1. pamino says:

    J’ai entendu parler de cette femme il y a quelques années. Je n’en suis pas sûr, mais je crois qu’il s’agit de quelqu’un d’extrême droite.

    • Cyrano says:

      Et quand bien même ou serait le problème?
      Tout d’abord qu’entend on précisément par « extrême » droite? encore une méthode de rhétorique pour stigmatiser les vrais défenseurs de la nation pour sur!
      Pour ma part, j’estime que cette femme a entièrement raison de tirer la sonnette d’alarme sur le danger que représente cet islam extrémiste qui ronge les sociétés, et il est plus que temps en effet de réagir à l’invasion de cette pernicieuse et dangereuse idéologie dont on ne connaît que trop les exactions meurtrières commises « au nom d’Alllah ».

    • sissi says:

      et alors extrème droite ou autre moi je dis bravo madame si tous les hommes en « avait » autant que vous on ne verrait plus toutes ces bâchées et en torchonnées dans nos rues !

  2. balaninu says:

    N’importe, au moins elle a eu le courage de rappeler que cet accoutrement ne doit pas exister. Point barre. Peu importe le côté où elle se trouve ! et il serait heureux que ces femmes qui se laissent manipuler en portant ce vêtement ou qui ne font rien montrent elles aussi qu’elles sont contre ! au lieu de s’afficher avec un foulard ou une camisole lorsqu’elles sont dans des pays qui l’imposent ! Je ne pense pas que Lady Die se serait affublée de cette clounerie.
    Si les femmes étaient respectueuses de leur corps, d’autres ne se manifesteraient pas à l’excès avec des chiffons. Il suffit de s’habiller avec classe (jupe qui ne remonte pas au-dessus des cuisses lorsqu’elles s’asseyent) et il n’y aurait pas besoin que certaines s’affichent avec des couvertures…;

  3. L’emploi du féminin pour les fonctions, grades ou titres n’est pas convenable, il s’agit d’une faute d’accord résultant de la confusion entre la personne et sa fonction. En l’occurrence, on doit dire é , même s’il s’agit d’une femme.

    http://www.academie-francaise.fr/actualites/feminisation-des-noms-de-metiers-fonctions-grades-et-titres

  4. Daniel Daflon says:

    Excellente initiative. Le principe est que » l’abus tue l’abus ».
    A mediter pour imaginer d’autres actions anti musulmanes.

  5. sissi says:

    les Belphégors restent dans leurs pays mais chez nous pas de torchons ou linceuls ambulants ! un point c’est tout ! les femmes ne se cachent pas et s’habillent à l’européenne , mais les musulmanes sont trop moches il vaut mieux quelles se planquent c’est peut-être la raison de ce carnaval!!!

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com