En ces temps d’hystérie féministe, l’affaire impliquant le gardien de but du Racing Club de Lens Nicolas Douchez est symptomatique.

Le 27 octobre, l’ancien portier du Paris Saint-Germain et de Toulouse a été arrêté à son domicile du XVIIe arrondissement de Paris pour «violences en état d’ivresse» envers une femme :  «Il a massacré sa compagne. Il l’a saisie par les cheveux et lui a cogné la tête sur le mur et le sol», avait expliqué la veille une source proche du dossier. La victime, âgée de 27 ans, se plaignait de douleurs à la tête et avait les genoux écorchés, a indiqué une autre source proche de l’enquête. Il est également poursuivi pour «dégradation grave du bien d’autrui», selon la source judiciaire. «L’état de l’appartement donne un aperçu des violences. Boiseries cassées, miroir brisé, tiroirs détruits, tabouret renversé, débris de verre et vaisselle brisée sur le sol, traces de sang sur les murs et par terre», décrivait jeudi une autre sourceNicolas Douchez, 37 ans, avait été initialement placé en garde à vue pour «violences conjugales», mais cette circonstance aggravante n’a pas été retenue, la jeune femme n’étant pas sa compagne.

Coup de théâtre le lendemain par le biais de l’avocate du footballeur, Me Caroline Toby, qui a déclaré : «Nous voulons rétablir la vérité des faits tels qu’ils se sont passés. Il y a eu des constatations policières, une enquête et une confrontation à l’issue desquelles aucune blessure, aucune trace de sang, aucun coup n’a été constaté. Des violences sans interruption temporaire de travail» (ITT), précise Me Toby qui rappelle que les faits se sont déroulés dans l’appartement de la plaignante. «Nicolas Douchez est assez meurtri par la violence des propos» rapportés dans la presse, le joueur se réservant le droit de saisir la justice quant à ces «allégations mensongères et profondément choquantes». Ecarté des bois lensois en début de saison au profit de son remplaçant Jérémy Vachoux, Douchez a repris sa place de titulaire à partir de la 5e journée. Lens, plus gros budget de Ligue 2 (plus que le 2e et 3e réunis), a connu un début de saison catastrophique, pointant à une médiocre 18e place et restant sur une défaite à domicile contre le Stade de Reims. Il est peu probable que Douchez soit du déplacement de demain contre la Berrichonne de Châteauroux.

En tout cas, la différence flagrante des versions entre l’avocate du joueur et celle publiée dans les médias laisse perplexe. Moyen de soutirer de l’argent à une vieille star du football sur la pente descendante ou « pétage de plomb » d’un sportif au bout du rouleau ? Réponse lors du procès qui aura lieu en février 2018… En tout cas, il n’aura pas été le premier à être livré en pâture par les médias pour des accusations erronées, notamment de viol (Brandao, Bafetimbi Gomis, Loïc Rémy). Cependant, des faits de violences conjugales ont bien été réels, tant pour Djibril Cissé (avec la circonstance aggravante d’une grossesse) que pour Kanga Akalé ou Kingsley Coman.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Jacques says:

    Lens , c’est à côt(é de LIévin. C’est à cause de Marine Le Pen.

  2. Il ne lui aurait arraché qu’un seul cheveu que ça aurait été de la violence ! Stop à la violence sous quelque forme que ce soit et encore plus quand le maltraitant s’attaque à plus faible que lui. J’espère une bonne condamnation pour lui.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com