millions-euros

Le gouvernement socialiste se porte mal, impopulaire, critiqué jusqu’au sein de sa majorité à l’Assemblée nationale. François Hollande et Manuel Valls envisagent les prochaines élections régionales avec angoisse et ne peuvent se passer d’un accord avec des partenaires de gauche. C’est ce qui fut fait ces jours-ci avec le Parti radical de gauche (PRG). Mais à quel prix pour le contribuable !

En effet, le PS et le PRG viennent d’inventer un nouvel hochet grassement rémunéré dans le cadre de la future Région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées: la fonction de «Président délégué». Cette nouvelle fonction résulte du marchandage entre PS et PRG au terme duquel le PRG se voit garantir une vice-présidence. Or celle-ci avait déjà été promise au socialiste Damien Alary. Afin de ne pas laisser ce dernier dans la misère, l’Elysée et Matignon ont convenu de l’impérieuse nécessité de créer le titre de «Président Délégué» qui vient s’ajouter à celui de Président. La fusion de deux régions imposée par la réforme territoriale socialiste ajoutera au jacobinisme idéologique de la gauche un surcoût à charge des contribuables. Le nouveau Conseil régional ne manquera pas de dirigeants avec une présidence, une présidence déléguée et plusieurs vice-présidences.

Cette nouvelle fonction de président délégué étant entérinée, le Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées ne saurait faire exception. Toutes les régions se verront donc dotées de cette sinécure.

Les Républicains se sont chargés d’en faire l’estimation du coût supplémentaire. En tenant compte du cabinet auquel cela donne droit, de chacun des fonctionnaires qui le composent, et multiplié par les 16 régions de la nouvelle réforme territoriale, cela devrait coûter la bagatelle de 114 millions d’euros.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :