Grande synagogue de Rome
Grande synagogue de Rome

Elle est annoncée avec emphase depuis des mois, elle est attendue avec impatience par la communauté juive de Rome et d’ailleurs : la visite le 17 janvier du pape François au Temple majeur de Rome, en un mot la grande synagogue.

Sur les pas de ces prédécesseurs conciliaires, dans la ligne du décret de Vatican II Nostra Aetate (Notre époque), qui signe l’abandon de la proclamation de la doctrine catholique pour inaugurer un temps nouveau de dialogue avec les juifs et les autres religions, le Vicaire du seul et unique Messie Rédempteur se soumet toujours un peu plus au peuple de l’ancienne Alliance.

Jean-Paul II fut le premier pape à mettre les pieds à la Synagogue le 13 avril 1986, Benoît XVI l’imita le 17 janvier 2010, François perpétue cette nouvelle tradition post-Vatican II. Comme quoi, l’Église conciliaire tient à ses innovations et en fait des traditions !

Un tel geste était chose impensable pour les papes d’avant ce funeste concile du XXe siècle : ils étaient humbles de leur personne mais fiers des droits du Christ. Aujourd’hui, nos papes conciliaires sont honteux des prérogatives du Dieu fait chair mais orgueilleux de leur pensée mortelle.

Changement de notre époque, changement de religion…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :