Dans la série “les revendications du jour de nos immigrés favoris”, notons celles des “réfugiés” accueillis depuis vendredi 23 octobre dans l’ancienne maison d’accueil spécialisée (MAS) de la Briancière de Champcueil.

Devant les journalistes, ils ont affiché très officiellement leur cahier de revendications :

. un bon logement pour tous,

. démarrer les démarches avec accès à un médecin,

. la mise en place de cours de français,

. des tickets de transport,

. améliorer la qualité de la nourriture,

. avoir accès à une eau potable et bonne, le personnel ne doit pas manquer de respect aux réfugiés.

En attendant, mécontents de l’accueil qui leur est réservé, ils ont manifesté devant la mairie de Mennecy après une heure de marche, avant de se rendre devant la préfecture d’Evry en RER.

Et devant les journalistes compatissants, ces immigrés-manifestants ont prétendu qu’ils étaient malades parce qu’on leur faisait boire l’eau du robinet ! Ils exigent de l’eau en bouteille… Les nombreux Français qui boivent tous les jours de l’eau du robinet apprécieront.

Et comme leurs désirs sont des ordres, la Croix-Rouge, qui gère le centre d’accueil, a livré dès lundi des bouteilles d’eau.

La Croix-Rouge précise aussi  qu’ il y a du personnel disponible 24h sur 24 qui parle anglais et un arabe littéraire, et que le centre de prévention de la tuberculose et le centre départemental de prévention santé sont passés à plusieurs reprises, ainsi que des psychologues.

Sans compter que les immigrés ont à leur disposition un travailleur social pour les aider dans leurs démarches administratives, et que des bénévoles mettent en place des cours d’alphabétisation.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :