Dans un Paris pavoisé aux couleurs de l’Algérie, lors d’un rassemblement dimanche dernier contre le maintien au pouvoir du président algérien Bouteflika, un transsexuel s’est fait agressé par plusieurs hommes présents place de la République plus souk qu’agora occidentale.

Quelques réflexions sur cette affaire mêlant immigration maghrébine et transsexualité, deux idéologies à la mode. Elle fait couler beaucoup d’encre médiatique et s’agiter l’univers Lgbt. Comment concilier immigration mahométane et mœurs contre-nature ? Voilà un dilemme cornélien pour les bien-pensants humanitaristes et la bonne conscience morale universelle et mondialiste, pour la victime elle-même…

Un dilemme qui ne doit pas le devenir pour les identitaires, nationaux, patriotes et défenseurs de la civilisation européenne à la culture greco-latine et aux racines chrétiennes. L’Europe n’a besoin ni des perversions sexuelles, nihilisme caché, ni d’immigration mahométane, pluralisme nihiliste. L’Europe se meurt de l’une et des autres…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :