Le Dr Bonnemaison a mis fin délibérément à la vie de sept de ses patientes sans en référer à quiconque et notamment pas à ceux qu’il a empoisonnés. C’est lui-même qui a pris cette décision. Il vient d’être acquitté. Cela veut dire que désormais tout médecin pourra se balader dans les services hospitaliers et se mettre à tuer en série les grands malades ou les personnes en fin de vie. Plus personne n’est à l’abri d’un tel geste dans les hôpitaux. Ce privilège inouï accordé aux médecins rappelle la franchise qu’avait donnée Hitler au Dr Brandt dans le programme d’élimination des handicapés. « Le Reichsleiter Bouhler et le docteur en médecine Brandt sont sous leur responsabilité, chargés d’étendre l’autorité de certains médecins, à désigner personnellement à l’effet d’accorder la délivrance par la mort, aux personnes qui dans la limite du jugement humain et à la suite d’un examen médical approfondi, auront été déclarées incurables ». Signé Hitler, 1er septembre 1939.

Lors de son procès à Nuremberg, le Dr Brandt s’est justifié avec des paroles équivalentes à celles du Dr Bonnemaison : « Il n’y a pas de médecin aujourd’hui qui ne donnerait à un malade qui souffre un anesthésique et qui ne rendrait la mort plus facile… L’euthanasie peut paraître horrible, inhumaine… Je n’ai jamais pensé que c’était contraire à la morale ou à l’éthique ».

Or c’est exactement ce qu’a pensé et décidé le jury qui vient d’acquitter le Dr Bonnemaison. Le droit pour le plus fort de mettre fin à la vie du plus faible.

Nul doute que cette culture de mort va désormais s’étendre aux handicapés et à tous les agonisants. On les débarrassera de la vie pour leur rendre service. Bon débarras pour la société…et pour les familles ! L’holocauste des plus faibles se met en place au nom d’une société qui se donne bonne conscience en s’en prenant à ceux qui sont sans défense. Il n’y a plus qu’à faire comme aux Pays-Bas : installer des maisons de la mort. Cela évitera les frais de justice.

Dr Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :