« J’en appelle à toutes les mères ! »

« Le Conseil d’Etat vient de confirmer le jugement du Tribunal Administratif de Châlons-en-Champagne conduisant à l’euthanasie de Vincent Lambert.
C’est le pire dénouement possible pour Vincent, pour ses parents, les frères et sœurs qui le soutiennent, pour ses amis et les 110 000 soutiens du comité, mais aussi pour les milliers de patients qui vivent en France dans le même état pauci-relationnel que Vincent » (comité de soutien Vincent Lambert).

Un enfant de France est condamné à mourir de soif pour avoir eu l’audace de survivre à un accident de la circulation.
Les droits de l’homme, le féminisme battent leur plein et pourtant la condamnation à mort d’un handicapé est légalement actée !
Les droits de l’homme qui se prend pour Dieu et qui décide de la vie et de la mort d’innocents, le féminisme qui fait des femmes des porteuses de matraque pour faire respecter la loi et en découdre avec le peuple en situation de survie, quelle misère !
Antigone, au secours ! Toi qui braves le droit jusqu’à la mort pour le respect d’une sépulture, nous, 2000 ans après la Révélation, nous ne trouvons plus assez de femmes pour défendre la vie ! La vraie féminité c’est l’inconditionnel amour de la vie, l’impérieuse nécessité de nourrir, de protéger envers et contre toutes contingences. La vraie féminité c’est l’indiscipline viscérale face au légalisme aveugle ou mal intentionné !
Notre Dame, Notre Mère brule et Vincent Lambert est condamné à mort, nous sommes au bord de l’abîme. Le Christ a déjà gagné certes, mais nos âmes seront-elles sauvées si nous laissons ce crime se réaliser sans réagir ?

Stéphanie Bignon, présidente de Terre & Famille

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

21 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :