Même l’ange noir de l’Allemagne, la chancelière Merkel, est rappelée à la dure réalité du fiasco du “vivre-ensemble” : Berlin prépare une ligne plus ferme contre l’immigration clandestine.

Après des années de politique favorable à l’accueil des clandestins, Angela Merkel est contrainte de céder aux pressions du ministre de l’Intérieur Horst Seehofer et à changer de cap. Seehofer qui depuis des jours a entamé avec elle un bras de fer sur cette question de l’invasion migratoire lui a lancé un ultimatum qu’elle a du accepter.

L’Allemagne attendra donc encore deux semaines jusqu’au Conseil européen du 28 et 29 juin et les décisions que l’Union européenne prendra pour affronter le problème de l’immigration clandestine. Ensuite, si politiquement la situation ne change pas concrètement, commenceront alors les refoulements aux frontières.

D’ailleurs dès demain la police bavaroise pourra faire des contrôles et des patrouilles au confins méridional du pays, en coordination avec le gouvernement fédéral.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. claire says:

    Ouai il semble qu’il y est des petites améliorations a droite a gauche a propos de cette invasion , c’est merveilleux !
    Mais il y a encore de la route a faire .