Chaque année, des bandes de racailles – pardon, des jeunes chances pour la France – préparent à leur façon les fêtes de Noël et de Nouvel An en cassant du mobilier urbain, en incendiant des voitures et en tendant des pièges aux pompiers et policiers.

Cette année, les premières “festivités” du genre ont débuté à Grasse, dans les Alpes-Maritimes, la nuit du 23 au 24 décembre. Dans le quartier de la Blaquière, ce sont pas moins de cinquante individus masqués qui ont commencé par détruire les caméras de surveillance, puis ont semé la terreur en allumant de grosses quantités de pétards et en cassant le mobilier urbain à leur portée.

La police arrivée sur place a immédiatement été prise pour cible par de nombreux jets de projectiles. Les hommes de la BAC et les renforts départementaux ont bouclé le quartier jusqu’au retour au calme après plusieurs affrontements.

Malgré la gravité des faits, la police n’a pas procédé à la moindre interpellation…

Selon certaines sources, une telle émeute pourrait servir à détourner l’attention et fixer les forces de police pendant l’arrivée d’une grosse livraison de drogue.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :