« Au cours de l’année 2020, les patients Covid représentent 5% de l’ensemble des patients pris en charge en service de soins critiques.» et « 2% de l’ensemble des hospitalisations ».

Le rapport de l’ATIH 2020, l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation, vient de sortir. C’est une bombe il détruit les fables du covid-19.

Les patients covid représentent 2% des hospitalisés en 2020, 5% de l’ensemble des patients pris en charge en service de soins critiques, O6% des plus de 80 ans sont décédés du covid, l’insuffisance cardiaque tue plus de 15% des plus de 80 ans.

Il faut écouter le médecin de plateau Martin Blachier, transformé en girouette par la faute du covid, qui après avoir été alarmiste, vaccinaliste, hygiéniste, se rend compte que l’épidémie n’était peut-être pas si grave qu’on a voulu nous le faire croire : « CV’est 2% des hospitalisations. C’est très très loin de l’image qu’on en a c‘est-à-dire pendant toute l’année 2020 des servcies hospitaliers qui étaient plein à rabord de patients covid qui faisait que les autres patients ne pouvaient plus rentrer à l’hôpital. »  « Le fait que la #Covid cible plus les gens ayant des comorbidités, veut dire que quand il y aura une immunité suffisante dans la population, très probablement que la covid deviendra une maladie moins sévère que la grippe » ajoute-t-il.

« En 2020, seulement 2% des hospitalisations étaient liées au Covid […] 5% en Réa. On a donné l’impression que les services étaient pleins à craquer de patients covid et en fait ce n’était pas le cas. […] La peur a été disproportionnée » analyse la psychologue Marie-Estelle Dupont.

Malgré ces données, l’extrêmement faible taux de mortalité, Macron et son sous-fifre Véran ne semblent pas vouloir revenir à la raison, et traiter le covid comme une simple maladie. Le passe sanitaire est toujours de rigueur, la vaccination pareillement.

Une bonne dose de preuves est cependant réunie dans ce rapport officiel contre l’alarmisme disproportionné des médecins et du gouvernement, et leurs mesures coercitives et liberticides. Cela débouchera-t-il sur un covidgate ? Rien n’est moins sûr, au vu de la soumission des médias maisntream au narratif covidien gouvernemental, nécessaire pour imposer le faux passe sanitaire mais vrai passe politique de contrôle social des populations.

Francesca de Villasmundo 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :