Argentine – La marche annuelle des mouvements féministes est à chaque fois synonyme de violences antichrétiennes.

En soirée, la cathédrale a été à nouveau assiégée par des hordes de furies haineuses. Au-delà des graffitis et des saccages antichrétiens constatés à différents endroits de la ville, c’est la cathédrale qui polarise chaque année les groupes féministes liés à l’extrême gauche et aux lobbies LGBT. Cette année encore, ces furies ont lancé des cocktails molotov contre la cathédrale.

Ces viragos féministes, souvent à moitié dénudées, ont pu agir durant des heures en toute impunité, avant d’être écartées par les forces de police.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Message à Videla : “Revenez mon général !”

  2. Rèveil français Bravo Marine tu as raison l’Europe est contre les peuples souverains français la république française est en danger et nos valeurs et nos entreprises et notre civilisation …

  3. Reprenez moi si je fais une erreur: Ces donzelles ne sont elles pas les copines et les protégées de Papy François?

  4. Tarées de chez tarées…

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

15 % 29.840 € manquants

5160 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 29.840 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !