Le Sénat argentin vient donc de rejeter la légalisation de l’avortement. Au grand dam des viragos partisanes du meurtre de l’enfant à naître.

Dans les rues argentines cette nuit deux modèles de civilisations se sont affrontés : les nihilistes verdâtres mutilés de piercings barbares porteurs d’une culture de mort et les défenseurs de la vie, amarrés à la civilisation chrétienne. Des hommes et des femmes hystériques et vandales face à des catholiques priant. Une civilisation et une non-civilisation se sont opposées dans un combat qui dépasse la seule nature. C’est l’antique lutte du démon contre Dieu !

En Argentine la vie de l’enfant dès sa conception a été respectée.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés