Ah il s’en frotte les mains du fameux grand remplacement ! Cette réalité est enfin admise par tous, même par Valou et Jacky. Les Français n’étant pas aveugles, difficile de continuer à nier l’évidence pour les compères de gauche comme de droite qui reconnaissent pleinement le grand remplacement de la population française par une population étrangère, et pour le mondialiste Attali non sans un certain enthousiasme. Le journal Présent lui consacre un article où l’on peut lire l’éloge attalien de notre substitution :

Jacques a dit

Pourtant Jean-Marie le Pen, en avance sur son temps, avait annoncé la submersion migratoire il y a déjà des décennies ! Comme quoi, être complotiste, c’est être visionnaire !

Ce grand remplacement est un drame pour les Français et les peuples européens victimes du même phénomène, voulu et soutenu avec force par les élites. En France, jamais l’immigration n’a été revue à la baisse depuis l’instauration du regroupement familial quand bien même la situation économique de notre pays commandait de fermer les pompes aspirantes. Aucune solution n’a été apportée pour réduire le chômage, le nombre grandissant de pauvres et de Sdf.

Loin de proposer aux Français une politique de la natalité qui leur permettrait de faire plus d’enfants, tous les dirigeants de notre pays ont préféré compenser la baisse orchestrée des naissances par l’immigration. Pourquoi vouloir compenser cette baisse des naissances ? Pour payer les retraites ? Pourtant les milliards que nous coûtent l’immigration de masse auraient largement suffi pour payer les retraites des boomers.

Par ailleurs la publicité sous toutes ses formes est là pour vous faire accepter ce grand remplacement comme effectif et irréversible. Il y a manifestement une campagne de promotion de la diversité sur les ondes comme sur les affiches publicitaires y incluant désormais quasi systématiquement des personnes de type étranger. La seule diversité célébrée par la doxa est celle qui concerne les non Européens alors que les Européens eux n’ont pas le droit ni à la promotion de leur diversité ni même à la reconnaissance de son existence.

Notre peuple est dépositaire d’une richesse et d’une diversité biologique unique, tout comme les Anglais ou les Allemands ou tout autre peuple de la terre ont la leur. D’ailleurs sous l’Ancien Régime le roi s’adressait aux Français en parlant à ses peuples, parce que les Bretons, les Lorrains ou les Basques avaient des caractéristiques biologiques, psychologiques et une langue qui leur étaient propres et dans une moindre mesure, c’est encore le cas aujourd’hui.

La mainmise du lobby lgbt sur la production médiatique et artistique est aussi un accélérateur de changement : presque plus un feuilleton sans un personnage homosexuel ou d’origine extra-européenne quand bien même cela est contraire à la réalité historique. Le grand remplacement va de paire avec la grande réinitialisation des cerveaux.

Quoi qu’il en soit, nos gouvernements successifs ont mis la main au portefeuille des Français pour offrir aux nouveaux venus de multiples aides. Ils sont donc responsables de cette situation.

Tout a été fait pour encourager les Français à limiter les naissances (pilule, promotion de la contraception, légalisation de l’avortement de masse, de l’individualisme, du libertarisme, de la « famille » mono-parentale, culte de l’homme adulescent et de la femme libérée de l’enfant et du mari mais non du patron, etc…). Même l’argument écologique qui réduit l’enfant à un futur pollueur est utilisé par les féministes et autres hommes sojas qui ne veulent pas d’enfant et incitent les citoyens respectueux de l’environnement à faire de même.

Quelle ironie quand les mêmes défendent l’immigration massive alors que sans elle, la population aurait baissé – sans bien sûr revenir aux 20 millions d’habitants que comptait la France au XVIIeme siècle – et les ressources naturelles comme nos paysages et notre environnement auraient été préservés (utilisation moindre d’eau, d’énergie, des sols, de nourriture et moins d’urbanisation). Ces écolos disent vouloir protéger la nature mais ils la combattent en « dé(cons)truisant » et reniant la diversité biologique des peuples et même le sexe biologique alors qu’ils sont naturels.

Au sujet de l’actuelle dissolution du peuple originel présent sur la terre de France et de la nécessité de le préserver, on n’entend pas du tout la voix des ethnologues ni des anthropologues. Pas plus que celle des représentants de la nation.

Qu’à cela ne tienne, nous résisterons en tournant le dos au modèle sociétal imposé par l’Etat défaillant.

Un sursaut de la natalité française est parfaitement possible ! Sans pour autant renoncer à l’électricité, nous pouvons vivre plus chichement et à l’exemple des amish aux USA, doubler notre population en une génération .

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

13 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :