Attaque islamiste de Metz : les policiers ont vite réagi en neutralisant l’islamiste radicalisé Jamal E. (28 ans) qui menaçait des passants avec un couteau en criant “Allah Akbar”. Des passants ont cependant accusé la police d’avoir commis une bavure. Et ont traité les membres des forces de l’ordre “d’assassins”.

Après l’intervention de la police, le quartier de Metz-Borny a sombré dans la violence : cocktails molotov et voitures brûlées, émeutes urbaines dans ce quartier populaire de l’agglomération. Le “vivre-ensemble” dans toute sa réalité…

 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Ces flics là , n’ont pas à faire face à des “bébés” des “handicapés” des “femmes” des”enfants ” voire des G.J. pacifiques qu’ils ont l’habitude de matraquer , gazer , éborgner voire TUER (comme Cédric hier ) Alors …….

  2. daflon says:

    Il faudrait vraiment que la police change sa mentalité en profondeur pour que je la soutienne. Lorsque je suis témoin d’un incident opposant des policiers à des musulmans je me borne à regarder de loin sans intervenir de quelque façon. Je me rappelle les camarades “gilets jaunes” éborgnés, tabassés, et je reste là à me demander ceux que je hais le plus, la police ou les bouquacs, les traîtres ou les envahisseurs.

    • Regarde les vidéos / Youtube d’hier Les “flics” sont de vraies pourritures qui provoquent les grévistes pour mieux tabasser , gazer , et pire encore .Quand je vois ces images je n’ai qu’une envie , revenir aux règlements de compte des collabos comme juste après la guerre 39/45 . Et là aucune pitié , aucune compassion , juste de la satisfaction .
      Avant tout ,passer le dictateur et sa troupe sur l’échafaud Et là : CHAMPAGNE !

      • @Lankouru. Le seul problème avec l’épuration , c’est d’avoir livré des innocents aux communistes qui étaient eux seuls habilités à désigner les collabos et les résistants, au point que des résistants non communistes furent liquidés par les FTP un peu partout en France. Les tribunaux de l’épuration étaient illégaux et condamnaient à mort des opposants politiques ou ceux qui pouvaient faire obstacle à la prise de pouvoir programmée par le PC. Avec de Gaulle comme gros complice de cette saloperie.
        La France est toujours au pouvoir de ces voyous qui tiennent les ports, lles transports, l’énergie, l’éducation nationale, la fonction publique etc…

    • Alan Robertson says:

      Excellent !