Les députés viennent d’adopter le relèvement du plafond de la taxe de séjour, celle-ci passant de 1,50€ à 8€ par nuit et par personne, soit une augmentation de 500%.

Au lendemain de l’annonce des chiffres du chômage qui a vu le nombre de demandeurs d’emplois bondir pour la seule catégorie A de près de 25 000, le ministre des Finances Michel Sapin a estimé que cela était dû à une croissance trop plate.

Nul doute qu’en multipliant une taxe par 5, ce qui représentera, si elle est appliquée par les communes, une augmentation de 224€ à débourser pour 7 jours pour une famille de 4 personnes, cela va aider les Français à soutenir le secteur touristique pourvoyeur d’emplois directs et indirects.

Le syndicat des hôteliers, l’UMIH a réagi par l’intermédiaire de son président Roland Heguy dans un communiqué:

« Augmenter de 500% le plafond de la taxe de séjour, en fixant un montant à 8€ par personne et par nuitée, c’est ouvrir la boîte de Pandore pour les collectivités, qui confrontées à des problèmes de financement ont déjà recours à des augmentations ciblées de la taxe de séjour. Les parlementaires sont en train d’adopter des mesures irresponsables qui auront des conséquences graves sur l’activité de nos hôtels, qui, faut-il encore le rappeler, sont des entreprises « Made In France », présentes sur l’ensemble du territoire français, qui emploie près de 180 000 salariés et qui participe à l’aménagement du territoire. Les hôteliers, que je représente, sont extrêmement en colère, et demandent instamment aux parlementaires et au Gouvernement de cesser le massacre qui se prépare. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :