Etats-Unis (Indiana)- Une jeune maman a été abattue pour avoir dit que “toutes les vies comptent”, pas simplement celles des Noirs.

Jessica Doty-Whitaker, 24 ans, infirmière et maman d’un garçon de trois ans, marchait le long de la promenade du canal d’Indianapolis avec son compagnon et un autre couple vers 3h00 du matin en revenant d’avoir célébré la fête nationale américaine du 4 juillet.

Selon son compagnon (lui-même de couleur), ils ont rencontré un groupe de quatre hommes et une femme et se sont lancés dans une discussion animée sur le mouvement Black Lives Matter.

Jessica Doty-Whitaker, seule Blanche parmi les intervenants, a répliqué : «Toutes les vies comptent».

Le ton est monté et un des hommes croisés a sorti une arme à feu. José Ramirez, compagnon de Jessica Doty-Whitaker, a montré sa propre arme à feu pour tenter de calmer la situation. Les deux groupes se sont alors séparés.

Mais quelques instants plus tard, Jessica Doty-Whitaker a été abattue par l’un de ses partisans de Black Lives Matter.

Hier, la police d’Indianapolis a diffusé des images de vidéosurveillance et lancé un avis de recherche concernant les agresseurs de Jessica.

Jessica Doty-Whitaker est décédée peu de temps après son arrivée à l’hôpital. Ses funérailles ont eu lieu le 10 juillet.

La page Facebook de Jessica Doty-Whitaker est maintenant devenue un champ de bataille entre les gens scandalisés par son meurtre et les partisans de Black Lives Matter. De même, la sœur endeuillée de Jessica Doty-Whitaker a été moquée sur Twitter.

Jennifer, la sœur de la victime, a déclaré :

«Ma sœur Jessica Lynn Doty Whitaker a été assassinée au canal le 5 juillet 2020 pour avoir dit All Lives Matter. Le conseil municipal d’Indianapolis vote pour que BLM soit peint dans nos rues, mais son tueur est toujours en liberté. C’est scandaleux pour nous.

Un compte GoFundMe a été ouvert pour collecter des fonds pour payer les funérailles de Jessica Doty-Whitaker et pour le soutien financier de son fils. À l’heure où nous écrivons, il a amassé 80 871 $.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Tchetnik says:

    Le bobo de base détournera les yeux ou alors justifiera sa mort en disant que “c’est au nom de la tolérance” et “qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs”…

    Hypocrisie, quand tu nous tiens…