L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture le projet de loi bioéthique, dans la nuit du vendredi 31 juillet au samedi 1er août. Elle légalise entre autres la PMA (Procréation médicalement assistée) pour toutes les femmes mais également la permission pendant neuf mois d’interrompre sa grossesse en pratiquant une IMG (interruption médicale de grossesse), pour « détresse psychosociale », « critère invérifiable » comme le souligne l’Alliance Vita.  Fort justement, le politologue et essayiste Jean-Yves Le Gallou, ancien député européen du Front National, analyste cette permission comme un moyen de « rendre possible la mise sur le futur marché de la GPA  de nouveaux nés à vendre,  loi #PMA :  #Castex #Macron est-ce votre but? » et de souligner : « Tuer un nouveau né un jour après la naissance c’est un infanticide, mais le tuer un jour avant l’accouchement c’est une « avancée sociétale »… On m’explique ? Loi #Pma » 

Alors que cette loi de bio-éthique, qu’il serait plus juste d’appeler anti-éthique tant elle révolutionne radicalement l’humanité et efface d’un trait de plume, tout ancrage biologique et moral chez l’homme, est en cours de vote à l’Assemblée Nationale, « les députés du Rassemblement national – ils sont pourtant 6 à être élus à l’Assemblée – sont aux abonnés absents, que ce soit à la tribune, où l’on a davantage entendu des personnalités comme Annie Genevard, Patrick Hetzel, Xavier Breton ou Emmanuelle Ménard, ou au vote, souligne un journaliste du blog Liberté Politique.com. La présidente Marine Le Pen ne s’est pas ouvertement prononcée sur le sujet ces derniers mois, même si l’on suppose son opposition personnelle au texte. Nous pouvons toujours supputer que le parti se réserve pour la prochaine bataille – la navette parlementaire n’est pas terminée, et le vote final n’a pas encore eu lieu, mais nous nous permettons d’être sceptiques… »

De son côté, Jean-Yves Le Gallou, se demande « à quoi joue le RN ? Épuration des conservateurs et des identitaires. Absence d’opposition à la loi #bioethique et à l’avortement jusqu’au 9 e mois. Recrutement d’un Dircab socialiste à Perpignan ».  Avant de donner la réponse :

« On sait enfin pourquoi #MarineLePen n’a pas voté contre la #LoiBioethique et l’avortement jusqu’au 9e mois : elle avait #PURGE. »

Non, décidemment, le RN n’a plus grand-chose à voir avec le Front National son ancêtre. Marine a « tué » son père, son RN fait table rase de l’héritage que lui a laissé le sien  !  

 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires