Brigitte Kuster, député-maire du XVIIe arrondissement de Paris (Les Républicains), a déposé une proposition de loi visant à interdire de diffuser l’identité et la photo du visage des terroristes.

Le député Brigitte Kuster propose,  en compagnie d’une quinzaine de députés, une loi d’anonymisation qui interdirait de «diffuser, de quelque manière que ce soit, le nom de famille et l’image des personnes physiques poursuivies pour un acte de terrorisme ou ayant été jugées coupables d’un acte de terrorisme».

 

Pour justifier ce projet de loi, Brigitte Kustner pose une question : «N’existe-t-il pas un risque d’octroyer à l’assassin une gloire posthume auprès de personnes radicalisées et en quête de modèles ?».

Comme toujours l’explication prend l’apparence d’un bien. Mais attention à ne pas s’y arrêter : il importe de réfléchir à deux fois sur les conséquences d’une telle proposition.

Première réflexion : l’image d’un terroriste bénéficierait d’une protection supérieure à celle de ses victimes.

Deuxième réflexion : si le terroriste n’a plus ni nom ni image, bien des médias seront tentés de cacher aussi les origines du terroriste. Et, finalement, il sera d’autant plus facile de faire croire aux Français que le terroriste en question est un simple déséquilibré gaulois.

Dormez en paix, braves gens.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :