A une large majorité, la Commission des Affaires juridiques avait voté, mercredi 1er mars, pour la levée de l’immunité parlementaire de l’euro-député Marine Le Pen, à la demande de la justice française pour « diffusion d’images violentes ».

« L’enquête regarde certains tweets que Marine Le Pen avait postés en 2015 et qui contenaient des photos d’exécutions commises par des hommes de Daesh, dont celle de l’assassinat du reporter et journaliste américain James Wright Foley, mort à Raqqa en août 2014. »

écrivions-nous hier sur MPI.

Aujourd’hui cette sentence est confirmée par Bruxelles : la candidate à la présidentielle pourra être soumise à une enquête et une procédure.

« Montrer et nommer l’horreur de l’islamisme permet de le combattre »

a commenté auprès de Reuters le numéro deux du Front National, Florian Philippot.

Mais l’Union Européenne ne semble pas de cet avis : cacher la réalité du terrorisme islamique est sa ligne de conduite !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

37 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :