Quoi de plus banal, de plus courant qu’un dessin représentant un homme, une femme et leurs deux enfants pour évoquer une famille. Sauf que ce qui coulait de source hier est devenu la pire des monstruosités aujourd’hui. Un dessin hautement discriminatoire qui ne tient pas compte de la réalité des « familles » homoparentales. Pour remédier à ce problème d’importance nationale, des militants de l’Inter-LGBT ont entrepris de partir à la chasse de tous ces logos qui font trop penser à celui de la Manif pour tous. Bref de ces dessins qui évoquent la famille. Purement et simplement. C’est un article paru sur le site du Figaro le 8 décembre qui pointe l’affaire du doigt.

Ces chantres d’une société moderne vont donc faire la morale à toutes ces entreprises qui ont eu l’audace d’afficher un papa, une maman et leurs enfants sur leur site. Selon le quotidien le fameux logo honni a été débusqué chez les opticiens Lissac, à la Société Générale et même sur le site du ministère de la Justice. La Société Générale a fait savoir que le visuel était « de toute façon contraire à [ses] engagements. » Sic. On en déduira donc que la Société Générale n’aime pas les familles, ni leurs économies manifestement. 

Désormais c’est la panique à bord. Imaginez donc qu’il va falloir trouver une autre façon d’illustrer la famille, qui soit plus politiquement correcte que ces quatre petits bonhommes homophobes. Ce qui prouve que lorsque l’on abandonne le bon sens, que l’on brade les valeurs essentielles de la société et que l’on accommode le tout à la sauce relativiste, la vie devient bigrement plus compliquée…

 

Roxane Dulac

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :