Le nord Cameroun ne cesse d’être tourmenté par la nébuleuse secte islamiste qui opère au Nigeria. Un double attentat-suicide a de nouveau frappé dimanche l’Extrême-Nord du Cameroun, tuant au moins neuf personnes, au lendemain d’une attaque meurtrière au Tchad attribuée aux islamistes nigérians de Boko Haram, toujours actifs malgré l’offensive militaire conjointe des pays de la région.

Ces deux pays font partie de la coalition contre les insurgés qui mènent depuis plusieurs mois des attentats sanglants bien au-delà du nord-est du Nigeria, leur fief historique, pour frapper les pays limitrophes du bassin du lac Tchad: Tchad, Cameroun et Niger.

Quelques heures à peine après les attentats sur les bords de lac Tchad, les islamistes ont frappé de nouveau non loin de là, mais cette fois au Cameroun.

Deux femmes kamikazes se sont fait exploser vers 06H00 (05H00 GMT) dans le village de Kangaleri, à une trentaine de kilomètres de Mora, dans la province de l’Extrême-Nord, selon une source sécuritaire et un responsable local.

La première femme a tué neuf personnes dans un petit restaurant populaire vendant du lait et des beignets, tandis que la seconde s’est fait exploser seule, sans faire de morts, a expliqué ce dernier.

Parmi les 29 blessés, plusieurs sont actuellement dans un état « très grave » et ont été acheminés d’urgence vers les hôpitaux de la région, a-t-il précisé.

Il s’agit des quatorzième et quinzième attentats-suicides dans l’Extrême-Nord du Cameroun depuis juillet. Plus de 100 personnes ont péri dans ces attentats attribués aux islamistes nigérians.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :