Campagne américaine pour refuser les transgenres dans les compétitions sportives féminines

Une tournée en bus mettant en vedette Riley Gaines, ancienne nageuse américaine, et d’autres sportives, devrait s’arrêter dans plus d’une douzaine de villes américaines cet été pour mobiliser l’opinion publique contre la participation d’hommes biologiques qui se déclarent transgenres dans des compétitions sportives féminines.

L’organisation Our Bodies, Our Sports a lancé cette tournée en bus avec le slogan « Take Back Title IX » le mois dernier, le 29 mai, avec son premier arrêt à Scranton, en Pennsylvanie, la ville natale de Joe Biden.

Campagne américaine pour refuser les transgenres dans les compétitions sportives féminines

Le titre IX a été approuvé par le Congrès dans les années 1970 et promulgué par le président américain Gerald Ford. La mesure stipule que « aucune personne aux États-Unis ne peut, sur la base de son sexe, être exclue de la participation, se voir refuser les avantages ou être soumise à une discrimination dans le cadre d’un programme éducatif ou d’une activité bénéficiant d’une aide financière fédérale. »

Mais en 2021, le ministère américain de l’Éducation a publié des directives à l’intention des éducateurs selon lesquelles le titre IX couvrirait également « l’orientation sexuelle et l’identité de genre » dans les écoles publiques. En avril, le ministère a élargi unilatéralement le titre IX de manière à permettre aux hommes transgenres de participer aux compétitions sportives féminines.

Campagne américaine pour refuser les transgenres dans les compétitions sportives féminines

Dans un communiqué de presse publié par l’Independent Women’s Forum, la nageuse Riley Gaines a déclaré : « Le sexe n’est pas égal à l’identité de genre, mais selon la nouvelle règle illégale et discriminatoire du titre IX de l’administration Biden, il est parfaitement acceptable de supprimer le seul objectif du titre IX qui était d’assurer l’égalité des chances pour les femmes devant la loi ».

Our Bodies, Our Sports est une coalition de groupes de femmes formée il y a deux ans. Son objectif est de « défendre le sport féminin et l’intégrité de la catégorie sportive féminine ».

L’ancienne secrétaire à l’Éducation de Trump, Betsy DeVos, a tenu lundi une conférence de presse pour la tournée à Grand Rapids, dans le Michigan. Elle a déclaré que les nouvelles réglementations du ministère « placeront les femmes dans une position discriminatoire en faveur des hommes biologiques ».

Intervention attendue de Martina Navratilova

Paula Scanlan, une ancienne coéquipière du nageur transgenre William « Lia » Thomas, a également participé au rassemblement.

D’autres personnalités éminentes devraient prendre la parole lors des étapes de la tournée, notamment la grande joueuse de tennis Martina Navratilova et l’ancienne députée démocrate Tulsi Gabbard. Toutes deux ont déjà tiré la sonnette d’alarme sur l’ injustice de la compétition mêlant des hommes transgenres et des femmes.

La tournée arrivera à Washington, DC le dimanche 23 juin, jour du 52e anniversaire du Titre IX. Son événement final aura lieu à Nashville, Tennessee, le 28 juin.

Pierre-Alain Depauw

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnez-vous à CARITAS !

Ça y est, le numéro 1 de la tout nouvelle revue Caritas est en vente sur MCP.

Militez,

En achetant le n°1 de CARITAS : Lutter contre la haine anticatholique

En s’abonnant à cette nouvelle revue : la revue CARITAS !