CasaPound a gagné sa bataille contre le géant des réseaux sociaux, Facebook.

Le tribunal civil de Rome a accepté le recours de l’association socio-identitaire suite à la désactivation arbitraire de sa page officielle par les autorités de Facebook.

« En conclusion, le recours doit être accepté et il est ordonné à Facebook l’immédiate réactivation de la page de l’association de Promotion sociale CasaPound » peut-on lire dans la sentence sous la signature du juge Stefania Garrisi.

Facebook est également condamné à régler les dépenses de justices soutenues par CasaPound, pour un montant de 15 000€ et à une amende de 800€ par jour s’il y a violation de l’ordre.

Cette sentence fera jurisprudence explique le site italien il Primato Nazionale qui ajoute qu’elle « ne consent pas à ce que le réseau social de Zuckerberg fasse la pluie et le beau temps » :

« Il est en effet évident, est-il écrit dans la sentence, que Facebook (ou d’autres réseaux sociaux qui lui sont liés) occupe une place prépondérante dans la mise en œuvre des principes élémentaires du système comme le pluralisme des partis politiques (49 Const.), au point que le sujet qui n’est pas présent sur Facebook est de fait exclu (ou fortement limité) du débat politique italien, comme en témoigne le fait que presque tous les politiciens italiens postent quotidiennement sur leur page Facebook des messages politiques. Il s’ensuit que la relation entre Facebook et l’utilisateur qui a l’intention de s’inscrire au service (ou avec l’utilisateur déjà inscrit au service comme dans le cas présent) n’est pas similaire à la relation entre deux sujets privés puisque l’une des parties, précisément FACEBOOK, détient une position particulière : cette position particulière signifie que Facebook, dans ses relations avec les utilisateurs, doit respecter strictement le respect des principes constitutionnels et juridiques jusqu’à la démonstration (concrète et argumentée) de leur violation par l’utilisateur. Le respect des principes constitutionnels et juridiques est pour le sujet Facebook à la fois une condition et une limite dans sa relation avec les utilisateurs qui demandent à accéder à son service.»

Cette victoire de CasaPound doit être considérée une victoire pour tous les identitaires et souverainistes face à la censure imposée au nom de la bien-pensance et de la pensée unique et avec la bénédiction des gouvernements à la solde de la mondialisation et de l’immigrationnisme par Facebook et autres réseaux sociaux.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :