Germinans Germinabit a publié sur son site un puzzle de photos d’églises de Catalogne arborant le drapeau étoilé indépendantiste. En 2012, le site Web avait publié cinq photos d’églises où flottait le drapeau sécessionniste. Ces images ont a fait le tour du monde et apparaissent sur des centaines de sites et de blogs comme un exemple de la politisation de l’Eglise catalane, qui, pour une grande partie, ne cache pas ses sympathies pour le processus actuel d’indépendance, option qui n’a rien à voir avec la religion et qui divise en deux moitiés les Catalans, chose qui ne semble pas inquiéter le clergé qui arbore ces drapeaux ou qui permet que ce soit fait en son nom.

En 2015, année que beaucoup considèrent comme la clé de ce processus, le Web a publié un nouveau montage photographique, et chacun peut voir que sont nombreuses les églises catalanes qui prennent part à cette bataille politique. Certes, il y a de nombreuses exceptions, de prêtres qui ont refusé d’accrocher le drapeau sur leurs clochers et qui ont subi toutes sortes d’humiliations et de menaces.

Germinans Germinabit constate aussi qu’un évêque, Mgr Romà Casanova, a personnellement pris parti, comme à Ripoll, empêchant que sur son église historique soit installée la bannière indépendantiste.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :