Chez les marchands de journaux, il n’y a que la presse “populaire” pour oser aborder ce phénomène inquiétant qu’est le racisme anti-blanc, sujet tabou des médias mainstream.

Le 30 mars 2014, à Evry, quatre “jeunes” (trois frères turcs de 17, 15 et 13 ans et un ami marocain de 13 ans) ont violé à plusieurs reprises et torturé une jeune femme française de 18 ans.

Le violeur le plus âgé est déjà à l’âge de 17 ans un récidiviste. Il avait déjà été condamné à quatre ans de prison par un tribunal pour enfants pour avoir violé un garçon de 13 ans, fils d’un sous-officier de gendarmerie, avec un embout d’extincteur. Mais il avait été libéré après un an et demi d’emprisonnement.

Ces jeunes brutes ont agressé cette jeune femme à la sortie d’une gare RER, l’ont traînée dans un parc, l’ont violée, battue, humiliée. “Fellations forcées, sodomies, coups de bâtons…” La pauvre victime a vécu un affreux calvaire pendant près de deux heures.

Il ne faudra pas longtemps pour que ces quatre adolescents criminels, des sauvages de la pire espèce, soient arrêtés.

L’aîné racontera aux enquêteurs que “la bête s’était réveillée en lui“… Il est le seul à avoir été jugé devant la cour d’assises des mineurs. Mercredi, il a été condamné à 30 ans de prison.

Ses trois comparses ont comparu en avril dernier devant un tribunal pour enfants qui les a condamnés à de 5 à 7 ans d’emprisonnement.

Aucun média mainstream n’a signalé que les quatre adolescents ont proféré des paroles racistes durant leur méfait.

“T’es blanche, tu manges du porc, on va te violer” titre le magazine Détective. Invention de la victime ? Non, lors de leurs interrogatoires, les quatre barbares ont confirmé qu’ils n’auraient pas agressé une jeune fille turque, qu’ils ont choisi une victime française. Aucun remords, du racisme anti-blanc et anti-français assumé. L’un d’eux déclarant aux policiers que “les Français sont tous des fils de pute”.

En situation inverse, victime d’origine étrangère et coupables français, le caractère raciste du crime aurait été retenu comme circonstance aggravante, aurait fait la une des télés et radios et aurait été suivi de déclarations solennelles de politiciens, responsables associatifs et religieux. Mais le racisme anti-blanc et anti-français, ça n’intéresse pas nos “élites”…

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :