Bloy-lsalut-par-les-juifs-MPI

Médias-Presse-Info avait signalé la condamnation frappant Alain Soral pour la réédition de différents ouvrages anciens consacrés aux Juifs, dont le livre intitulé « Le Salut par les Juifs » écrit par Léon Bloy. Sur base d’une plainte déposée par la LICRA, le juge des référés de Bobigny ordonnait la censure partielle de ce livre ainsi que de trois autres et l’interdiction d’un cinquième ouvrage.  A la suite de cette condamnation, le site du Nouvel Observateur a publié le 21 novembre dernier une tribune signée Pierre Glaudes, professeur à Paris-Sorbonne. Il est étrange que cette tribune soit passée quasiment inaperçue tant elle ose avec finesse et intelligence remettre en cause quelques travers de la pensée unique et du terrorisme intellectuel qui l’accompagne.

Evoquant le livre désormais censuré de Léon Bloy, le Professeur Glaudes commence par s’étonner et s’inquiéter d’une décision de justice « frappant une œuvre littéraire vieille de 122 ans et maintes fois rééditée ». Un jugement d’autant plus surprenant que ce livre de Léon Bloy fut publié en réponse à ce qu’il considérait comme les « élucubrations antijuives » d’Edouard Drumont. D’ailleurs, comble du paradoxe, en 1892, Bernard Lazare, juif et défenseur de Dreyfus, avait qualifié cet ouvrage de Léon Bloy de « philosémite ».

Et le professeur Glaudes de souligner que l’on pressent que « dans cette affaire, les circonstances de la publication » – les opinions de l’éditeur, l’effet de série provoqué par l’intégration du livre de Bloy dans un ensemble d’autres pamphlets jugés antisémites – « ont prévalu sur le fond, comme a prévalu l’exploitation de certains passages coupés du mouvement général du livre ».

Et Pierre Glaudes de dénoncer le dangereux précédent et d’interroger : dans ce cas, « Pourquoi ne pas censurer « Le Marchand de Venise » de Shakespeare, « Gobseck » de Balzac ou « L’Argent » de Zola pour leurs propos antisémites ? »

« Et pourquoi n’étendrait-on pas cette pratique à des œuvres marquées par d’autres formes de discriminations : faut-il caviarder les passages des « Femmes savantes » faisant injure aux femmes, ceux du « Mahomet » de Voltaire qui outragent les musulmans, ceux de « Sodome et Gomorrhe » où Proust donne une image dégradante de l’homosexualité ? », ajoute encore l’éminent professeur de la Sorbonne.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

11.5 % 35 350 € manquants

4650 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021

 

MPI subit des attaques sans précédents, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :