Faits & Documents signale que la DILCRAH a vu son budget de 100 millions d’euros reconduit pour la période 2018-2020.

C’est Frédéric Potier qui a succédé à Gilles Clavreul à la tête de la DILCRAH.

Frédéric Potier est l’ancien conseiller technique outre-mer de Manuel Valls à Matignon.

Ceci explique pourquoi c’est la délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale qui a décidé il y a quelques jours de rédiger un rapport ou “grand livre” sur les discriminations à l’encontre des populations ultramarines.

La délégation, après avoir auditionné Frédéric Potier, a décidé d’établir “un grand livre”, qui regroupera notamment les discriminations raciales et les discriminations LGBT.
Le président de la délégation, le député de Guadeloupe Olivier Serva (LREM), avait dans un premier temps proposé un rapport “pour faire la lumière sur la situation des personnes LGBT outre-mer“.
Lui, à qui il avait été reproché d’anciens propos homophobes qu’il a depuis regrettés, a rencontré différents responsables du lobby LGBT.
Mais le député de Martinique Serge Letchimy (Nouvelle gauche) a demandé “un rapport plus large sur tous les problèmes de discrimination“. “La France a fait un pas”, a dit le député, en saluant “pour la première fois une telle diversité des députés à l’Assemblée nationale“, mais “a-t-elle pris conscience du drame que nous vivons?” a-t-il demandé.
La députée MoDem du Val-de-Marne Maud Petit a ajouté qu’il faudrait également s’intéresser aux “attaques xénophobes envers des personnes d’autres territoires“, comme les Haïtiens ou ceux originaires de l’île de Sainte-Lucie aux Antilles. D’autres ont évoqué les Mahorais à la Réunion, ou les Comoriens à Mayotte.
Interrogé sur le nombre  d’actes de discriminations recensés en Outre-mer, Frédéric Potier a pourtant précisé qu’il était “très faible“. Mais pour justifier la nécessité d’un “grand livre “, il a ajouté “La parole est encore tabou, les personnes n’osent pas porter plainte“, souhaitant “un volet statistique beaucoup trop faible” qu’il pourrait bien sûr fournir.
La Dilcrah a financé des lignes d’écoutes pour les victimes de LGBT-phobie, à La Réunion et en Guyane, a-t-il aussi expliqué.
Selon le député (LREM) de Mayotte Ramlati Ali, “il faut faire ce rapport sur les LGBT, même si ça va être très difficile, parce que c’est tabou“.

Dans un autre registre, rappelons que la troisième session du Dialogue bilatéral France-Israël sur la lutte contre le racisme et l’antisémitisme se tenait à la mi-septembre.

A ce sujet, Frédéric Potier déclarait :

C’était la première fois que Ran Yaakoby, le directeur du département lutte contre l’antisémitisme du ministère israélien des Affaires étrangères, et moi nous nous rencontrions. Ce furent deux journées enrichissantes, nourries d’échanges de bonnes pratiques. Dans le domaine de l’éducation et de lutte contre la haine sur Internet, nous avons travaillé sur des partenariats et j’ai été pour ma part impressionné par les outils israéliens pour détecter les messages antisémites sur Facebook ou Youtube. Il nous faut maintenait étudier l’adaptabilité de ces innovations en France, notamment au regard de notre droit.

Vous avez dit liberticide ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :