troupes-irakiennes

Tout observateur objectif le savait mais c’est désormais officiel. Des députés irakiens ont fait savoir, hier, qu’une commission d’enquête parlementaire irakienne a mis en évidence la responsabilité de l’ancien Premier ministre Nouri al-Maliki et de 35 autres personnalités dans la désertion des troupes irakiennes devant l’Etat Islamique.

L’armée irakienne a bien reçu ordre de fuir devant les djihadistes, offrant Mossoul sur un plateau à l’État islamique en juin 2014.

Près de 60.000 soldats irakiens entraînés, armés et équipés par les Etats-Unis ont fui devant quelques centaines de combattants de l’Etat Islamique, permettant à ceux-ci de s’emparer de la deuxième ville la plus importante du pays et de tout le matériel militaire abandonné par l’armée irakienne en déroute.

Mais on ignore aujourd’hui où se trouve l’ancien premier ministre Nouri al-Maliki. 

Et ce rapport parlementaire irakien fait l’impasse sur une question essentielle : la responsabilité des Etats-Unis qui ont entraîné et équipé les forces irakiennes. Des milliers de véhicules blindés (dont 2.300 Humvee) et des cargaisons d’armes toutes neuves fournies à l’armée irakienne sont ainsi tombés aux mains des djihadistes en juin 2014. Comment ne pas penser que tout cela était minutieusement orchestré pour renforcer l’Etat Islamique ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :