Charles de Meyer,président de l'Association Noël en Syrie
Charles de Meyer,président de l’Association Noël en Syrie

Charles de Meyer est président de l’Association  Noël en Syrie qui compte aider les minorités chrétiennes de Syrie. Nous lui avons posé quelques questions sur ce projet pour en savoir plus…

1)      Monsieur Charles de Meyer, vous êtes président de l’association Noël en Syrie. Qui a eû l’idée de créer l’association ?

L’idée de créer cette association est une histoire d’amitiés : d’amitié et de volonté de faire connaître le sens profond du martyr des communautés minoritaires au Proche Orient. Nous voulions également travailler sur le sens du projet pour sortir du misérabilisme et comprendre que la misère de l’Europe c’est aujourd’hui de ne pas savoir s’engager pour des minorités qui souffrent.

 

2)       Par cette initiative, n’est-ce pas un moyen de pallier au manque de soutien de nos politiques aux minorités chrétiennes en Syrie ?

Nous ne nous plaçons pas dans le temps politique. Nous nous plaçons davantage dans le temps de l’engagement, c’est à dire dans une véritable compréhension de l’appel de nos frères qui vivent dans la souffrance et l’abandon. Il va de soi que nous trouvons le personnel politique plus préoccupé par des bisbilles partisanes que par la mosaïque des croyances en Syrie. L’Orient compliqué ne plait décidément pas aux adorateurs du simplisme. C’est aussi cette complexité qui nous attire car elle est fascinante.

 

3)      Cette association entend-elle rassembler des Chrétiens ou toucher plus largement ?

Elle veut toucher tous les Européens de bonne volonté qui comprendront que la vieille Europe a    un rôle particulier au proche Orient. Il va de soi que nous espérons que les Chrétiens seront particulièrement touchés par notre message et qu’ils useront justement de ce ressenti pour rassembler. Aucun égoïsme ne doit être envisageable devant les douleurs, les plaies béantes des chrétiens d’Orient. Maaloula ne touche pas simplement les Chrétiens mais tous ceux qui sont attachés au droit de chacun de pratiquer sa religion dans la paix et le respect.

 

4)      Est-ce un moyen de sensibiliser l’opinion public au sort des Chrétiens en Syrie ?

Bien entendu et c’est d’ailleurs là le cœur du projet. Si nous partons à Damas c’est bien pour que les Français apprennent le contact charnel avec les chrétiens qui souffrent, qu’ils ne laissent pas mourir des communautés millénaires et riches d’œuvre et de trésors culturels. Nous continuerons d’ailleurs les aventures dans d’autres pays arabes.

 

5)      Comment concrètement allez-vous aider les Chrétiens syriens ? Avez-vous des contacts en Syrie ?

Nous les aiderons d’abord par d’autre présence. Suite à une rencontre avec l’Œuvre d’Orient nous avons bien compris combien ce signal aurait de prix pour les Chrétiens d’Orient. Par ailleurs nous leur apporterons des cadeaux, des médicaments et des messages que nous aurons transmis les bénévoles de l’association.

 

6)      Êtes-vous confiant dans cette entreprise ?

Oui je suis très confiant car nous travaillons dans un cadre très sérieux avec des bénévoles de qualité. Je le serai d’autant plus quand encore davantage de volontaires pour les quêtes, les rencontres, et le travail se seront faits connaître sur www.noelensyrie.fr

MPI remercie Charles de Meyer d’avoir répondu à ses questions et apporte son soutien à ce projet !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :