Il y a lieu de se demander pourquoi brusquement le pape a littéralement lâché les catholiques chinois qui refusaient de se soumettre à la dictature communiste de Xi Jinping ; les livrant probablement au martyr. Une des explications est la suivante : c’est le chantage.
Grindr est le plus grand réseau mondial de contacts homosexuels, transgenres, bisexuel : il compte 27 millions d’utilisateurs. Au début de cette année, le rachat de Grindr par le groupe chinois Kunlun a alarmé les experts du renseignement des États-Unis ; ceci dans la mesure où le gouvernement de la Chine pourrait peut-être avoir accès aux profils d’utilisateurs américains et s’en servir…par le moyen du chantage.
Le Comité sur les investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS) dépendant de la Défense Nationale, a informé Kunlun que sa propriété de Grindr, basée à West Hollywood en Californie, constituait un risque pour la sécurité nationale des Américains. Il a exigé que Kunlun revende Grindr. Ce site est donc à vendre mais ne vaut plus rien et pour cause ! Vous allez comprendre pourquoi…
Quelle nature de risques courrait donc la défense nationale des États-Unis ? C’est facile à comprendre. La Chine a développé un réseau colossal de vidéo- surveillance : une dictature technologique. C’est par centaines de milliers que des caméras ont été disposées dans les rues et bien sûr dans toutes les chambres d’hôtel pour surveiller la population et les étrangers. Dans les hôtels, les « débats amoureux » sont enregistrés; principalement ceux des personnalités diplomatiques importantes ; afin de pouvoir un jour faire une « pression amicale » sur eux, en les soumettant au chantage ; ou tout simplement les espionner. Lors des jeux olympiques de 2.008, le Département d’État américain avait prévenu ses concitoyens qui viendraient à Pékin à quelque titre que ce soit : « Toutes les chambres d’hôtel et tous les bureaux sont soumis à une surveillance technique sur place ou à distance en tout temps. Les chambres d’hôtel, les résidences et les bureaux sont accessibles à tout moment sans le consentement ou l’ignorance de l’occupant. »
C’est avec stupéfaction que l’on découvre dans le fameux rapport Vigano que McCarrick allait en Chine. Avec sa réputation plus que sulfureuse pourquoi l’avait-on chargé de négocier avec ce pays ? Rappelons que Benoît XVI l’avait envoyé se refaire une santé spirituelle dans un couvent dont François l’avait sorti. Or en 20 ans il était allé au moins huit fois en Chine. Dans les documents du Département d’État révélés par Wikileaks (qui publie des documents confidentiels) sont consignés deux voyages en 2006. Mais la presse chinoise mentionne son passage dès 1998. Il y a aussi les voyages tout à fait officiels diligentés par le Vatican. Selon les propres mots de McCarrick, il allait voit « de vieux amis ». C’était bien avant que l’on connaisse les « abus sexuels » de ce personnage.
Le « piège à miel » est un moyen utilisé par les Chinois notamment dans le domaine commercial. Un cadre d’entreprise se fait piéger par une belle femme qu’il rencontre. Après une paire de nuit, on lui fait comprendre qu’il a été filmé et enregistré ; il est alors nettement plus « compréhensif » dans les négociations. Étant donné ses mœurs, McCarrick, chargé renégocier avec la Chine au nom du Vatican s’est fait piéger et a littéralement vendu l’église clandestine à la nomenklatura chinoise. Le sort de ces catholiques a été « réglé » contre quelques enregistrements servant de chantage… Tel a été le prix du sang.
Reste à savoir pourquoi le pape a avalisé une telle combine…Sans doute a-t-il peur de voir un jour sur un réseau social une vidéo des « exploits » de McCarrick

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

12 commentaires

  1. daflon says:

    Ainsi l’Eglise chinoise aurait été trahie par un prélat catholique. Mais on est jamais trahi que par les siens. Une belle ordure, ce mac carrick.

  2. l’ignominie de cette secte vaticane est illimitée.

    • ChauxdeToureyre says:

      Et, en défendant ou reconnaissant l’autorité d’une telle “secte”, on devient coupable à son tour de ses crimes.

  3. DANY QUIRION says:

    Dr Dickès, bravo pour cet article. La quantité et la qualité de l’information qu’il contient sont renversantes. Il demeure tout de même inimaginable que l’on en soit rendu à un niveau de surveillance aussi élevé. Quant on sait que la banque central de la Chine joue aux mêmes jeux que les banques centrales occidentales, on comprend que la Chine est déjà dans le même engrenage que l’occident vers l’établissement d’un nouvel ordre mondiale. Votre article nous donne un bel aperçu de ce nouvel ordre mondial !

  4. Pierre Mary de Montamat says:

    Je voudrais que vous leviez une objection possible sur la réalité des faits que vous avancez.
    Il est en effet possible que le Cal McC (et autres ???) ait été reçu dans des évêchés, paroisses, ou autres lieux non surveillés ? C’est une question, je n’en sais rien, mais lever ce doute serait pertinent pour établir la réalité des faits. Peut-être allez-vous me répondre que justement ces lieux sont les plus surveillés…

    Sinon, c’est évidemment l’explication la plus plausible de ce piège tendu à ces dépravés que François a voulu protéger une fois de plus…. Car le revirement a été soudain, et le moyen de pression très fort.

    • Jean Pierre Dickès says:

      A Pierre Mary
      J’ai entendu une très longue interview d’un journaliste de France Infos. Chaque chinois est doté d’un certain nombre de points. Si par exemple il jette dans la rue un mégot ou un papier inutile ; s’il utilise plus de papier toilette, il pert des points. Quand il a perdu ses points il ne peut plus trouver de travail, ni demander de papiers officiels. Un gigantesque réseau de surveillance qui va être triplé. Il est évident que McKarrick était archi-surveillé. Ses mœurs ont servi de moyen de chantage.

      • Pierre Mary de Montamat says:

        Merci à vous de cette réponse qui est riche en contenu.
        Malheureusement, je ne crois pas à la théorie de l’évidence… Dans la réalité, vous n’examinez pas mon objection. Ne pensez-vous pas que Mc K est lui aussi quelqu’un de très malin (j’allais écrire Malin, pardonnez-moi) ?
        Merci à vous.

  5. Guillaume says:

    Un nouveau Troisième Reich est né, et c’est la Chine :

    ” Le nouveau maître de la Chine, Xi Jinping, a ordonné aux cinq religions officielles – la reconnaissance par l’Etat est un outil de contrôle – de se « siniser ». Une implacable logique d’assimilation a été mise en place qui incite les Chinois à détruire mosquées et églises, à contraindre les musulmans pratiquants à boire de l’alcool et à manger du porc, à loger des fonctionnaires Han au domicile des musulmans et à mettre fin à l’instruction religieuse des mineurs.

    Les médias chinois ont, ces dernières années, multiplié la diffusion d'odieux stéréotypes sur les Africains. Le sketch diffusé l'an dernier par la principale chaîne d'Etat - 800 millions de téléspectateurs - n'était pas le pire, mais l'ensemble de ces représentations dessine clairement la perception que les autorités chinoises se font des Africains : à la fois un objet de dérision et des sous-hommes.

    Camps de concentration, racisme, eugénisme, ambition de dominer le monde. Ces thèmes vous rappellent quelque chose ? "

    https://fr.gatestoneinstitute.org/14028/chine-troisieme-reich

  6. Mac Carrick était le grand copain de Jean-Paul II qui le nomma cardinal. Chez les conciliaires tout marche au copinage : ils s’entendent dès qu’il s’agit d’imposer la révolution conciliaire et détruire l’Eglise. Pour Mac Carrick, la vérité sur son visage répugnant a éclaté au grand jour. Mais il y en a des quantités d’autres. Jean-Paul II le pape apostat d’Assise avait de belles fréquentations.

  7. JOSEPH says:

    M. Dickes, je vous invite amicalement à étudier la question de la validité du sacre des évêques suite à la réforme de 1968 (Ponticalis Romani). Rite totalement invalide et basé sur un faux (élément découvert récemment et révélé en 2018). C’est d’une importance capitale et l’on comprend alors que pour ces gens là, pseudo évêques et cardinaux, les canaux de la grâce se soientt fermés et que le Bon Dieu les ait laissé tomber dans leurs vices.
    http://blog.catholicapedia.net/2019/04/02/3-documents-nouveau-rite-latin-du-sacre-invalide-des-eveques-pontificalis-romani-1968-par-paul-vi-montini/
    La Sainte Vierge nous avait averti à La Salette: Rome perdra la Foi et les ministres de Son fils deviendront un cloaque d’impureté. ET L’EGLISE SERA ECLIPSEE!!!
    Comment, après tous ces scandales sexuels, qui éclatent les uns après les autres, faire confiance à ces gens là et dialoguer avec eux?

  8. Jean Pierre Dickès says:

    A Joseph,
    Oui Joseph, bien sûr ! Le père Armorth dit que la nouvelle forme du rituel des exorcismes est inefficace et que la suppression de l’exorcisme lors du rituel du baptême nest pas anodin quant à la validité du sacrement;. Personnellement au risque de choquer il en est de même de l’Eucharistie. Le fameux “faisant mémoire” réduit la messe à une assemblée d’anciens combatants et non plus le renouvellement du sacrifice de la Croix. La Grâce alors ne peut plus cheminer. D’où l’effondrement de l’Eglise.

  9. Jean Pierre Dickès says:

    @Pierre Mary
    Effectivement je n’ai répondu que partiellement à votre courriel. Pourquoi bien que puni par Benoît XVI on a été le rechercher. Tout simplement parce qu’il avait déjà été en Chine plusieurs fois. Ce sont des réalités tangibles. Si vous allez en Chine à l’instar des athlètes vous serez surveillé dans tous vos mouvements. La police saura combien de fois vous avez fait pipi par jour. C’est invraisemblable…Mais j’ai compris grâce à mon frère qui est général en retraite qui été attaché militaire d’ambassade sous Ceaucescu. La Securitad , police politique était partout chez lui et le surveillait en permanence. Telle est la dictature des Chinois nous la France devrait prendre la mesure. Avec Macron….