Troisième reportage d’une série de quatre vidéos sous-titrées en français et destinées à nous dévoiler qui est vraiment Bill Gates, loin du mythe du philanthrope entretenu par les médias du système.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Serge says:

    J’ai l’impression que ce programme est déjà engagé en France. Je me suis fait faire un passeport, la photo est réalisée avec un appareil spécial connecté et centralisé. Il est évident que cette technique a pour but d’enregistrer les données biométriques. Les cartes d’identités deviennent de plus en plus “électroniques”. Autrement dit ces données collectées pourront être utilisées dans un système comme celui qui est présenté en Inde, il suffira de pucer les citoyens et de mettre tout ça en relation et le tou est joué. Ce qui est surprenant, c’est qu’aujourd’hui malgré ces technologies très sophistiquées déjà fonctionnelles c’est que les flux financiers spéculatifs des affairistes mondiaux ne peuissent être suivis pour les fiscaliser.

  2. @Serge
    Les gouvernants étant les esclaves des financiers, comment voulez-vous qu’ils fiscalisent les magouilles.? tout est pourri et voulu: traffic de drogue, traffic d’organes, traffic d’êtres humains, culture de mort, empoisonnement et réduction des populations, bobards sous couvert de “science” etc… Les guerres , ce n’est plus que pour le cinéma, elles ne sont plus nécessaires.
    Les données biométriques peuvent être collectées sur tout support, même une photo papier ou votre photo que vous avez eu l’imprudence de mettre sur un site internet. Tous les fichiers sont interconnectés dans les pays occidentaux. Et plus vous serez “connecté”, plus vous serez tracé et vulnérable. Il va falloir redevenir adultes et apprendre à nous passer de tous ces “machins”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.