Nicole Belloubet, garde des Sceaux, a annoncé lundi son intention de libérer 5.000 détenus afin de désengorger les prisons en cas de propagation du coronavirus.

Le gouvernement de Macron va-t-il remettre anticipativement en liberté cinq mille détenus du genre de ceux qui ont participé à la mutinerie dans le centre de détention d’Uzerche (Corrèze), comme s’en inquiètent les syndicats de la police ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Pierre Mary de Montamat says:

    Ben oui, on a attendu qu’ils l’attrapent et maintenant, toute la racaille dehors. Ils vont prendre la place des policiers et gendarmes épuisés et contaminés. C’est eux qui vont régner…

  2. Ce ne sera peut-être pas pire qu’avec Macron et ses milices.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.