En ce temps de crise du coronavirus où la plus grande majorité des prélats emboîte les pas, si ce n’est devance, la dictature sanitaire extrême mise en place par de nombreux gouvernements laïcs en interdisant la célébration de la messe pour les fidèles, le chef de la Ligue, Matteo Salvini se lève contre la fermeture des églises pendant les fêtes de Pâques.

En Italie le gouvernement a érigé des mesures très strictes concernant l’entrée dans les églises et les célébrations pascales, mesures suivies sans protestation par la Conférence épiscopale italienne. Dans une note publiée le 28 mars dernier, le ministère de l’intérieur vient préciser qu’il « est nécessaire que l’accès à l’église n’ait lieu que pendant les trajets déterminés par des besoins de travail avérés, ou pour une situation de nécessité et que l’église soit située le long du trajet, afin que, en cas de contrôle par la police, on puisse fournir l’auto-certification prescrite ou faire une déclaration quant à l’existence de ces raisons spécifiques».

Concernant la Semaine Sainte, le ministère précise « que la présence des personnes doit être limitée aux célébrants, au diacre, au lecteur, à l’organiste, au chanteur et aux opérateurs de la diffusion ». « Les participants aux célébrations, s’ils sont contrôlés par les forces de police, pourront montrer l’auto-certification dans laquelle ils auront déclaré dans la cause “exigences de travail prouvées” ». Bien que le service liturgique ne soit pas directement assimilable à un travail, est-il expliqué, « cette justification est considérée comme valable et aucune sanction ne sera appliquée en cas de non-respect des dispositions de confinement du Covid-19 ». 

Dans une déclaration récente, que bien des catholiques auraient certainement aimé entendre venir de leur pasteur, et du suprême, mais tel n’est pas le cas au contraire, Matteo Salvini a témoigné d’un esprit surnaturel assez admirable et courageux si l’on considère et l’extrême rareté de telles paroles dans la bouche d’un homme politique et la psychose irrationnelle actuelle :

« J’attends avec impatience le jour où la science et aussi le bon Dieu, car la science seule ne suffit pas, auront vaincu ce monstre pour pouvoir ressortir. Nous approchons de Pâques et nous avons également besoin de la protection du Cœur Immaculé de Marie. »

Dans un entretien accordé à L’interview de Maria Latella sur Sky TG24 le leader de la Ligue revient pour parler de sa foi religieuse et faire une demande : rouvrir immédiatement les églises. 

« Je soutiens les requêtes de ceux qui demandent, en assurant qu’ils respecteront l’ordre, la discipline et les règles sanitaires, de pouvoir entrer dans l’église. De leur permettre à trois, quatre ou cinq personnes d’assister à la messe de Pâques à Pâques. Vous pouvez aller chez le buraliste car sans cigarettes rien ne va plus, or pour beaucoup le soin de l’âme est aussi fondamental que le soin du corps. J’espère que vous trouverez un moyen d’approcher ceux qui y croient. Il y a un appel envoyé aux évêques pour permettre à ceux qui croient, en respectant les distances, avec des masques et des gants et en nombre limité, d’entrer dans les églises comme vous entrez en nombre limité dans les supermarchés. La Sainte Pâques, la résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ, pour des millions d’Italiens peut être un moment d’espérance à vivre. »

Pour l’instant le Saint-Siège maintient la célébration des messes et des offices à huis-clos et n’a pas renchéri publiquement sur la demande de Matteo Salvini. 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 commentaires

  1. Sancenay says:

    Et il faut de même exiger en France de desserrer l’étau sectaire mis avec tant d’empressement sur les célébrations des sacrements et les funérailles. Il n’y a aucune justification à maintenir ces restrictions typiquement discriminatoires. Y-a-il encore des élus catholiques en France pour en faire la juste demande au gouvernement ?

  2. ♥ ♥ ♥Tout à fait, Monsieur Salvini, n’en déplaise à nos ennemis ! ♥ ♥ ♥

  3. Gardez en mémoire que nulle part dans les décrets ministériels ou préfectoraux (lisez donc les textes!), les lieux de culte sont fermés. Ils restent OUVERTS, avec limitation variable du nombre d’assistants, sauf pour les funérailles qui ne sont pas limitées. Ce sont les évêques pétochards, voulant jouer les bons élèves qui ont décidé de fermer les églises et/ou interdire les messes et offices et restreindre les funérailles à une bénédiction au cimetière limitée à 20 personnes.
    Résumé:
    Les pouvoirs publics: 1) églises ouvertes, limitation à 100 ou 20 personnes
    2) Funérailles, pas de limitation même dans une église à condition de respecter l’espacement.
    Les évêques: 1) églises fermées ou ouvertes partiellement, messes et sacrements interdits 2) funérailles interdites à l’église, 20 personnes au cimetière.

  4. suite de mon commentaire puisqu’on ne plus plus accéder au bouton “envoyer” quand les textes sont trop longs. A corriger

    Certains évêques déjà par le passé avaient interdit à leurs prêtres de célébrer une messe de funérailles? Ceux-là doivent être ravis de l’arrivée du virus.
    Comme je le disais dans un commentaire précédent, certains sont plus à l’aise en loge que dans une église. Ou alors ils vont chercher les consignes en loges ou préfectures (ce qui est kif-kif). L’astuce des pouvoirs publics c’est de ne pas avoir interdit les lieux de culte, laissant aux idiots utiles la responsabilité de le faire.
    J’exagère? Non, je suis atteint de con-finement.

  5. Exactement Toto. Le comble c’est qu’ils réclament l’argent des quêtes (vu ça chez les conciliaires, diocèse de Soissons – voir sur mon blog – et chez les tradis aussi) vu qu’ils n’y a plus de quête puisqu’ils nous ont interdits de sacrements !!

    Je viens de pousser un coup de gueule en réponse à cette indécence : https://blogdelamesange.wordpress.com/2020/04/04/video-pour-les-pretres/

  6. Toto, là encore je suis 100% d’accord avec vous… et sur moi le confinement à durée indéterminée ne fait qu’attiser la colère : ça monte, ça monte. Va y avoir des morts.
    A leur place, je me déconfinerais rapidement 😀

  7. Chère Mésange. Merci infiniment pour cette vidéo destinée aux évêques et prêtres. Bravo! La quête virtuelle, c’est excellent! Cette correction fraternelle musclée mais humoristique aura plus d’impact sur Nosseigneurs que toutes les explications, informations, exposés, arguments que nous leur avons déjà fournis sur la réalité du complot mondial en cours. Je vais la diffuser auprès de mes amis qui peuvent comprendre la gravité de la situation.
    Et comme vous le dites, on va prendre la mauvaise habitude de regarder la messe à la maison et ne plus jamais mettre les pieds dans une église si par miracle la situation redevenait “normale”

  8. Chère Mésange: je suis obligé d’envoyer mon commentaire en 2 fois, voici la suite

    N’oublions pas que beaucoup de prêtres, comme vous le signalez, sont prêts à passer outre l’interdiction et que quelques exceptions sauvent l’honneur de la hiérarchie, même si les doigts d’une main suffisent à les compter. Ils souffrent et sont peinés.
    La pyrale du buis avait anticipé ce confinement puisqu’elle a bouffé tous nos rameaux les années précédentes. IL reste encore les oliviers ou les palmes dans le sud, mais peut-être que les sauterelles vont tout ravager. Ce serait un signe: pas de procession, pas de rameaux!
    Saint dimanche des Rameaux

  9. Sancenay says:

    Cher Toto, et tous
    Pour la pyrale du buis, si vous en replantez utilisez Solabiol ( http://www.solabiol.com) produit Bio toutefois féroce et, par conséquent très efficace en renouvelant le traitement chaque fois que nécessaire.mon épouse a sauvé nos buis, bien attaqués par la pyrale, avec cela. On pourrait peut-être l’essayer contre “la pyrale des comités scientifiques” et autres experts faisandés qui luttent avec tant d’acharnement contre “la propagation” des masques, de la chloroquine , des professeurs éclairés des IHU ? Joyeux dimanche des Rameaux à tous autant que possible pour chacune et chacun.

  10. Cher Sancenay, merci, je connais le Solabiol à base de pyrèthres naturels ou de bacillus thuringiensis, mais le Créateur ayant bien fait les choses, le buis repousse, même celui qui paraissait mort et sec. La nature s’auto-régule, la pyrale ayant tout bouffé, la génération suivante a crevé de faim sans pouvoir pondre avant la repousse du buis. En attendant qu’un prédateur se manifeste ou que la pyrale s’intéresse à un autre végétal. Le buis repart aussi de souche si on le coupe à ras du sol, sauf exceptions.
    Bonne Semaine Sainte, bien que privés d’assistance aux offices et messe de Pâques par ceux qui ont provoqué la famine spirituelle.