Alors que le travail des laboratoires de l’industrie pharmaceutique se poursuit pour nous préparer la vente d’un vaccin pour COVID-19, Melinda Gates, épouse de Bill Gates, a déclaré que les «Noirs» devraient être les premiers vaccinés en Amérique.

“Ici aux États-Unis, ce seront les Noirs qui devraient vraiment l’obtenir en premier”

Les propos de Mme Gates ont été tenus lors d’une vidéo-conférence présentée au sommet de la philanthropie Forbes la semaine dernière. Des propos que l’on pourrait qualifier de racistes puisqu’ils reposent sur une ségrégation raciale manifeste.

Des propos qui devraient donc scandaliser les Blancs américains qui croient à l’utilité de ce vaccin.

Mais des propos qui devraient également inquiéter les Noirs d’Amérique qui ont conscience de toutes les catastrophes sanitaires engendrées par différentes campagnes de vaccination organisées par la Fondation Bill et Melinda Gates, comme l’a souligné Robert F. Kennedy Jr.

Allo, les Black Lives Matter ?

 

 

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Pierre Mary de Montamat says:

    C’est une bonne idée de leur refiler ces cochonneries…

    Je suis très déçu, je croyais que Bélinda avait les yeux bleus… et le front blond…

  2. Rosa Mystica says:

    Le genre de privilège dont tout être humain devrait être dispensé!

  3. En effet.

    Comme cobayes.

  4. champar says:

    Donner des couvertures avec la variole aux indiens est une veille tradition américaine !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.