Combien de politiciens qui imposent à leur peuple une dictature sanitaire au nom de la lutte contre le coronavirus croient-ils vraiment à l’utilité de ces mesures ? Et combien de politiciens appliquent ici encore la formule “Faîtes ce que je dis, pas ce que je fais” ?

La réponse est à l’image du scandale qui a éclaté vendredi en Irlande.

A l’occasion du cinquantième anniversaire de la Oireachtas Golf Society, club de golf prisé des politiciens irlandais, s’est tenu un dîner qui a rassemblé 81 personnalités du monde politique et diplomatique, loin des règles imposées à la population irlandaise.

Le scandale est tel qu’on parle de Golfgate. Dara Calleary, ministre de l’Agriculture, présent à ce dîner, a déjà été contraint de démissionner vendredi matin.

Carton pointant avec ironie les privilèges politiciens

Le ministre Dara Calleary a déclaré: «À la lumière des directives de santé publique mises à jour cette semaine, je n’aurais pas dû assister à l’événement. Je tiens à m’excuser sans réserve auprès de tout le monde.

Parmi les 80 personnes présentes à l’événement, citons :

. Phil Hogan, commissaire européen au commerce

. Noel Grealish, député indépendant de Galway, qui s’est «excusé sans réserve» d’avoir assisté à l’événement.

. Jerry Buttimer, sénateur, qui a démissionné de son rôle de Leas Cathaoirleach du Seanad en raison de sa participation à l’événement.

Il a déclaré dans sa lettre de démission: “Ma participation à un dîner à Galway cette semaine a compromis le gouvernement à un moment où les gens, dans tous les secteurs de la société irlandaise, font de leur mieux pour assurer leur sécurité pendant cette pandémie mondiale.”

. John Cummins, sénateur, démis de ses fonctions au sein de son parti,  qui a déclaré : “À la lumière des conseils de santé publique mis à jour publiés mardi, je n’aurais pas dû assister au dîner après le golf“.

. Paddy Burke, sénateur, démis de ses fonctions au sein de son parti, qui a déclaré : “Je réalise maintenant que c’était une erreur de jugement de ma part et je m’en excuse.”

. Paul Daly, sénateur, qui a été démis de ses fonctions en tant que l’un des whips du parti du Fianna Fail à la suite de l’incident, a déclaré : “En tant que représentant du public, c’était une grave erreur de jugement de ma part et je suis vraiment désolé. Je m’excuse sans réserve pour le bouleversement que j’ai causé“.

. Aidan Davitt, sénateur, démis de ses fonctions au sein de son parti

. Niall Blaney, sénateur

. Seamus Woulfe, juge de la Cour suprême et ancien procureur général, Seamus Woulfe, était l’un des nombreux présents et il a ensuite présenté des excuses.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :