C’étaient deux monstres marins aussi féroces l’un que l’autre, et qui bien sur savaient nager.
La formule m’en est venue, en écoutant les derniers propos du chef de l’Etat, peut-être sans assez d’attention, car je n’y ai perçu qu’une insondable vacuité. Il m’a même paru passer dans l’intensité du vide, les vagissements de Hollande qui me semblaient tragiquement imbéciles, et j’ai compris du coup, que la chute vertigineuse des deux potentats dans l’opinion, s’expliquait par la même prise de conscience populaire vis-à-vis de l’un et de l’autre. Il est possible dès lors que l’effacement politique du Parti Socialiste présage le semblable désarroi du Macronisme. Et je pense que le plus tôt sera le mieux.

J’avais cru un instant que le jeune chef de l’Etat n’était pas tout a fait un homme de gauche, tellement il semblait servir le capital. En fait j’avais oublié que, sous des étiquettes différentes, la véritable gauche et la fausse droite banquetaient ensemble depuis longtemps. C’était je crois Pie XI qui avait alerté les Chrétiens en 1927, de la conjonction au plus haut niveau des deux matérialismes. Il appelait cela la Synarchie, hydre à deux têtes de la cochonnerie financière qui mène le monde. Après un semblant d’attaque au fleuret moucheté contre les Etats-Unis, De Gaulle qui n’y avait rien compris, la laissa diriger l’Europe sans se méfier. Depuis, nous ne sommes pas sortis du parasitisme de l’argent ; finalement je crois que c’est une boutade de Picasso qui illustre le mieux quelle mafia nous a dirigés. Il disait : «  Pourquoi suis-je communisme ? C’est parce que je possède un milliard et que je ne veux pas le perdre ! »…

Fort heureusement, la composition du nouveau gouvernement va accélérer la répudiation populaire du macronisme. Le choix du président est pourtant habile dans un certain sens, car il court-circuite complètement la petite audience que pouvait avoir encore Bayrou sur ses troupes. Celui-ci est désormais condamné a soutenir Macron, quels que soient les dérapages de celui-ci , car évidemment, s’il y avait critique de la part de Bayrou, les ministres centristes quitteraient son parti plutôt que de quitter l’assiette au beurre ! Or, le jeune Marc Fresneau est un immigrationniste forcené qui rappelle les pires moutardiers de « Touche pas à mon pote », ce qui empêchera Bayrou de faire dans la nuance… Cependant les bayroutistes prétendent que ce serait le Maire de Pau qui aurait demandé la promotion de la petite déjection centriste. Ce serait a croire que Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre !

Mais bien sûr, c’est la nomination de Castaner qui est la plus significative. Collomb était parti sur un sursaut de dignité : il prévoyait qu’avec la secte islamique, avec qui nous sommes « côte à côte », nous nous trouverions un jour « face à face », étant donné le peu de moyens que le régime se donnait pour en combattre les prétentions ! Pour Castaner il n’y aura pas de face à face, car cet homme, sorti d’un parti socialiste qui n’avait pu lui trouver d’emploi, a pour l’Islam des tendresses d’eunuque. Que disait-il au journaliste Bourdin le 23 Novembre 2017 ? «  Certains au nom de l’Islam ont des comportements qui ne sont pas acceptables. Cela n’a rien à voir avec ce qu’est l’Islam qui est une religion de bonheur et d’amour comme la religion catholique ! » Bien sûr, les égorgés par l’islam, les mutilés, les brûlés vifs, les femmes recluses, lapidées, violées, vitriolées, sont d’un autre avis. Bien sûr tout le clergé chrétien d’Orient dénonce ces abominations, mais le macronisme est une surdité politique et Castaner est son prophète ! Et j’apprends à l’instant que le procureur de la République parisien, vient d’assigner en référé certains opérateurs de Télécoms ( SFR, Orange, Free, Bouygues etc, ) pour diffuser avec plus d’audience que moi, les crimes coraniques ! N’est-ce point là le signe tangible de la soviétisation qui se prépare. Combien de temps aurons-nous encore le droit de dire et de penser ?

Il n’est pas inutile de méditer sur le temps qu’il a fallu à Macron pour trouver un ministre de l’intérieur pourvu de quelques signes d’intelligence. En vain a-t-on fouillé l’électorat macronien ou règne la platitude. Finalement il a fallu se rabattre sur Castaner. Il fera bêtement son travail, mais il le fera suivant le plan maçonnique. Et il aura pour cela la bénédiction d’une douzaine de prélats progressistes et maçons, qui probablement, sont prêts à troquer la mitre contre le turban ! C’est peut-être cela que prévoyait le Christ, lorsque, sondant notre époque apostate, il s’était écrié : « Lorsque le fils de l’homme reviendra, retrouvera-t-il la foi sur la terre ? »

Dans son propos d’exceptionnelle platitude, le chef « déchéant » de notre Etat, a réussi à placer une condamnation du Nationalisme pour satisfaire à la mode gaucharde. Pourtant, le nationalisme, qui n’est que l’amour de la nation est aussi légitime que le patriotisme qui est l’amour de la patrie !

Bien sûr, j’admets que nous manquions d’éléments pour comprendre le chef provisoire de l’Etat. Il est tout à fait possible qu’adolescent, donc irresponsable, avoir été « besogné » par une dame très mature, puisse laisser des traces amorales qui expliquent un certain comportement. Mais les évènements qui semblent nous conduire vers le pire sont là, et il est possible que l’héritage laissé à Macron par ses prédécesseurs suffise à expliquer notre course à l’abime. En tout cas, la pression fiscale s’accroit, les crimes se multiplient. On brûle de plus en plus de voitures. Les banlieues islamisées deviennent des Etats dans l’Etat. La crapule hurle contre les médecins qui ne veulent pas faire leur renommée avec le meurtre prénatal. Nous aurons en fin d’année, étant donné le train de l’Etat, 25 Milliards de dette supplémentaire. Et dans l’armée truffée de Coraniques, les refus d’obéissance qui se multiplient donnent une idée de ce qu’il en serait en cas de conflit !

Oui, les évènements se précipitent. Je ne veux pas jouer le prophète que je ne suis pas. Mais enfin face à l’hiver qui s’avance, je me demande si le cri commercial : « Chauds les marrons, chauds ! » ne sera pas, plus que d’habitude, proche de la châtaigne…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

2350 récoltés 32.650 € manquants

2350 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 32.650 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !