POLOGNE _ Le pays à majorité catholique « suit les traces de l’Allemagne et de l’Autriche » et impose le « vaccin » anti-Covid à différentes catégories professionnelles, notamment aux soignants, aux pompiers, aux policiers, aux militaires et aux enseignants, a annoncé le ministre polonais de la Santé.

Le ministre de la Santé, Adam Niedzielski, a déclaré mardi lors d’une conférence de presse que tous les enseignants, les professionnels de la santé et les professions « en première ligne », y compris les policiers et les pompiers, devaient être « complètement vaccinés » d’ici le 1er mars pour conserver leur emploi. L’obligation s’appliquera également aux militaires.

Le ministre de la Santé a ajouté qu’à partir du 15 décembre, les églises, les hôtels, les restaurants et les théâtres devront réduire leur capacité d’accueil à 30 %. Les transports publics seront limités à 75 % de leur capacité et les discothèques seront entièrement fermées.

Les écoles polonaises passeront également à l’apprentissage en ligne.

Le pouvoir en Pologne envisage même de permettre aux employeurs d’accéder aux résultats des tests COVID-19 des travailleurs. Niedzielski a déclaré mardi que « l’employeur – conformément à cette nouvelle approche – aura le droit d’attendre que le résultat du test soit présenté par l’employé – précisément afin de créer un environnement de travail sûr ».

Toute personne qui partage une maison avec une personne testée positive au COVID-19 sera soumise à des tests obligatoires à partir de la semaine prochaine, quel que soit son statut COVID.

Bien que plus de la moitié des Polonais soient « complètement vaccinés », la Pologne, comme de nombreux pays européens, signale des niveaux de cas presque record, comparables à la même période l’année dernière, avant même le début du déploiement du vaccin.

« Il n’y a aucun signe d’une nette tendance à la baisse », a déclaré Niedzielski, ajoutant qu' »il y a un risque que la mutation Omicron apparaisse ». « Ces deux facteurs nous obligent à prendre des mesures décisives », a-t-il déclaré.

Pourtant, aucun décès dans le monde n’a encore été attribué à Omicron, en date de vendredi. Les premiers rapports indiquent que le variant est moins grave que les autres formes de coronavirus.

Le mois dernier, l’Autriche est devenue le premier pays occidental à imposer le « vaccin » anti-Covid à tous les citoyens âgés de 14 ans et plus. La Grèce a annoncé mardi dernier des plans pour une obligation similaire pour les seniors.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :