Nicole Bricq, sénatrice LREM et ex-ministre socialiste, est décédée d’une chute accidentelle.

Visage un peu oublié de la vie politique française, Nicole Bricq avait autrefois fait parler d’elle pour avoir estimé que la cuisine de l’Elysée était “dégueulasse”, ce qui avait laissé l’impression d’une de ces politiciennes pimbêches de la gauche caviar, à mille lieues du quotidien des Français.

Retenons qu’elle avait osé défier Shell en 2012, avant de perdre quelques jours plus tard, le 21 juin 2012, son poste de « ministre de l’écologie et du développement durable ».

Les mauvaises langues prétendent que Nicole Bricq avait perdu son ministère parce que, le 13 juin 2012, elle avait annoncé avoir décidé avec son collègue du Redressement productif Arnaud Montebourg une remise à plat des permis de forage off-shore en Guyane française. Nicole Bricq avait alors déclaré : « Je remets à plat tous les permis. Je remets donc à plat le permis de la société Shell en Guyane ».

Or, elle avait rapidement été désavouée. Le 20 juin 2012, des parlementaires guyanais affirmaient que les arrêtés préfectoraux autorisant Shell à procéder à ses forages exploratoires à 150 km au large de Cayenne venaient tout juste d’être signés par le préfet de Cayenne. Ce qui n’aurait pu être possible sans le feu vert du Premier ministre. Et le 21 juin 2012, Nicole Bricq était tout simplement virée de son ministère, à la plus grande satisfaction de la direction de Shell.

C’est aussi cela, les dessous de la vie politique.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

Mots clefs , , ,
2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :