djihadistes-Mali-MPI

A la demande de l’état-major de la Marine, l’Institut des recherches internationales et stratégiques (IRIS) a rédigé un rapport de 75 pages évaluant le risque djihadiste. Ce rapport a été remis à la Direction des affaires stratégiques puis validé par le ministre Jean-Yves Le Drian et ensuite transmis à l’état-major des Armées et porté à la connaissance de tous les officiers supérieurs.

Les rédacteurs de ce rapport pointent du doigt l’intervention française en Libye en 2011, « l’interprétation belliciste de la résolution 1973 de l’ONU » faite par Nicolas Sarkozy avec pour conséquence « un chaos dont on ne peut mesurer, aujourd’hui, les répercussions sur l’ensemble de la zone sahélienne ».

Ce rapport accuse clairement l’Arabie saoudite et le Qatar de financer des groupes djihadistes en Syrie ainsi qu’au Mali. « Avec l’appui financier et logistique des monarchies wahhabites (Qatar et Arabie saoudite), se sont formés des sanctuaires, constituant autant de bases arrière pour des groupes salafistes armés engagés au Mali et en Syrie. »

Or, ces deux monarchies sont présentées par notre monde politique – tant au PS qu’à l’UMP – comme des amies de la France et de l’Occident. Et leur poids financier sur le sol français, à travers des investissements colossaux dans tous les domaines (immobilier, sport, hôtellerie, entreprises,…), ne cesse de croître au point de rendre bien des interlocuteurs français de plus en plus dépendants.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :