Allemagne – Ces images sont communiquées par la police de Bayern. L’appartement saccagé que vous voyez, c’est celui qui avait été confié à des jeunes demandeurs d’asile afghans.

Les informations communiquées par la police sont stupéfiantes et illustrent le laxisme sans limite des autorités allemandes – mais serait-ce différent en France ? – dont se moquent les immigrés illégaux qui en profitent.

C’est une responsable du centre d’hébergement pour demandeurs d’asile non accompagnés de Falkenfels qui a prévenu la police que plusieurs jeunes saccageaient leur foyer.

Plusieurs patrouilles de police ont été envoyées sur les lieux. Sur place, ils ont constaté que l’ensemble du mobilier du centre avait été détruit. Les jeunes vandales sont des demandeurs d’asile afghans, âgés de 15 ans pour l’un et de 16 ans pour les trois autres.

L’un des vandales de 16 ans a pu être trouvé dans sa chambre et arrêté.

Les trois autres jeunes se sont enfuis dans une forêt voisine après avoir défoncé le pare-brise d’un véhicule de service garé devant le centre. Les jeunes immigrés afghans ont finalement pu être localisés dans la forêt et arrêtés.

Mis en détention pour la nuit, ils ont été relâchés sur demande du ministère public de Ratisbonne et répartis par les services de la jeunesse compétents dans d’autres foyers.

Les dégâts occasionnés se montent au total à environ 20.000 €. Qui va payer ? Les contribuables allemands.

Selon les premières déclarations de ces voyous, ils ont tout démoli parce qu’ils étaient mécontents de leur hébergement ! Et pendant ce temps, des Allemands de souche vivent dans la misère sans que Mme Merkel ne s’en préoccupe.

Source: police de Bayern

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :