Houthi Yemen
Des rebelles Houthis manifestant contre les USA au Yémen.

Le mouvement Ansarullah (les Houthis chiites du Yémen), soutenu par l’armée yéménite revendique l’attaque la semaine dernière d’une base d’Arabie Saoudite. L’attaque aurait provoqué la mort de 20 officiers supérieurs israéliens, de 63 saoudiens et la capture de 35 autres militaires arabes. Il s’agirait de la base aérienne d’Amir Khalid  dans le sud de l’Arabie Saoudite. L’attaque aurait été menée à l’aide de plusieurs missiles, dont un scud. Les victimes auraient péri brûlées dans l’explosion.

L’armée saoudienne a démenti, disant qu’elle avait intercepté le Scud à l’aide de deux missiles Patriot. Ce que dément à son tour la Télévision de langue arabe Al-Mayadeen qui aurait montré des images de l’attaque des missiles, indiquant qu’ils avaient touché leur cible.
Suite à l’attaque, toujours selon les mêmes sources, l’armée saoudienne a évacué les passagers des terminaux de deux aéroports dans les zones voisines. Cette information est reprise par de nombreux sites d’information anglophones, et du Moyen-Orient. Pour obtenir plus de détails sur cette attaque 

Si cette attaque meurtrière de la part de yéménites sur le territoire de l’Arabie saoudite se confirmait, cela démontrerait une fois encore que les foyers nationaux de guerre du Moyen-Orient ne forment en réalité qu’un seul et même conflit international qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Après que l’Arabie saoudite ait fait des incursions guerrières sur le territoire du Yémen, ce serait à présent au Yémen d’attaquer l’Arabie saoudite… 

les conflits du Moyen-Orient forment une seule guerre internationale qui implique toutes les puissances locales et presque toutes les plus grandes puissances internationales, à des degrés divers.  Cette guerre internationale qui ne cesse de s’étendre oppose les chiites aux sunnites. Pour simplifier à gros traits, le « parti chiite » est soutenu par l’Iran et le Hezbollah, il comprend les chiites du Yemen et les mouvements ou Etats qui s’opposent au « parti des sunnites », en Syrie, en Libye, en Irak et au Liban. Le « parti » des sunnites est soutenu de façon toujours plus évidente, mais non avouée, par la Turquie, l’Arabie saoudite, les émirats du Golfe, Israël  et  leurs alliés Occidentaux. Tandis que la Russie et la Chine soutiendraient plutôt, en sous-main, le « parti des chiites ».

Avec la course aux armements qui s’intensifie (Ici et ici), les conflits ne pourront que poursuivre leur extension, y compris en Europe ou deux foyers menacent de s’enflammer ou de s’étendre,  celui des Balkans, notamment avec les troubles suscités en Macédoine, et celui d’Ukraine.

Les grandes guerres du XXè siècles ont  souvent suivi et résorbé des crises économiques. A observer l’énergie déployée par les marchands d’armes que sont les 5 nations du Conseil de Sécurité de l’ONU (dont la France), pour vendre de l’armement, la guerre semble bien être une option de relance économique.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

15 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :