Un groupe de prélats catholiques, d’universitaires et de journalistes catholiques a lancé une pétition appelant la hiérarchie de l’Église, les fidèles laïcs et « toutes les personnes de bonne volonté » à « s’opposer avec véhémence » aux injections expérimentales contre le COVID-19 , ainsi qu’à l’obligation vaccinale, qualifiant ces injections de « moralement illicites ».

« La Déclaration de Bethléem », parrainée par le diacre Nick Donnelly du diocèse de Lancaster, en Angleterre, a été approuvée par les évêques Athanasius Schneider, Marian Eleganti et Rene Henry Gracida, ainsi que plusieurs prêtres et autres universitaires tels que les Dr Peter Kwasniewski des États-Unis, Berthold Wald d’Allemagne et Caroline Farey du Royaume-Uni.

Au total, 48 personnes sont répertoriées comme « signataires initiaux » de la pétition.

Outre, les aspects liés aux avortements qui ont servi à la réalisation de ces « vaccins », la Déclaration observe que les injections disponibles dans le monde occidental « sont vraiment des traitements médicaux basés sur les gènes », « remettant ainsi en question » l’applicabilité de l’enseignement de l’Église sur les vaccins standard qui sont « qualitativement différents ».

Traitant spécifiquement la « thérapie génique », une instruction de l’Église catholique souligne qu’en raison des « risques importants » de cette forme de traitement, la science doit « établir au préalable » que le patient n’est pas « exposé à des risques excessifs pour sa santé ou son intégrité physique. ou disproportionné par rapport à la gravité de la pathologie pour laquelle un remède est recherché».

Le document poursuit en proposant qu’en l’absence d’expérimentation animale préalable, de comités de sécurité standard et de données transparentes, «il est impossible d’affirmer que les avantages de ces injections sont proportionnés aux effets secondaires nocifs, comme il est moralement nécessaire de le savoir avant de telles thérapies géniques expérimentales peuvent être moralement acceptables».

Soulignant les effets secondaires nocifs, la missive continue, citant des rapports du gouvernement selon lesquels les décès dus aux vaccins seraient actuellement « 47 fois plus élevés en 2021 qu’en 2020 » et en augmentation, ce qui pourrait en fait représenter « des centaines de milliers pour les seuls États-Unis ».

Reliant plusieurs études, la pétition affirme la supériorité de l’immunité naturelle sur l’immunité induite par un vaccin de courte durée, les « niveaux élevés de » cas révolutionnaires «  » du virus, et le fait que les injections n’empêchent même pas l’ infection et la transmission, balayant le motif largement avancé pour que les personnes en bonne santé soient injectées par « amour du prochain » afin de « protéger les autres ».

Le nom du manifeste a été choisi en raison de sa publication à l’approche de Noël.

« Bethléem est également associée au massacre des Saints Innocents par le roi Hérode », a-t-il déclaré. « Cette pétition nous donne l’occasion de protester au nom de ces victimes réduites au silence de l’industrie pharmaceutique » qui ont été exploitées et utilisées pour le développement et les tests de vaccins contre le COVID-19.

Elizabeth Yore, qui a également signé la Déclaration de Bethléem, a déclaré qu’il s’agissait d’un « document exceptionnel » qui sert de « réponse définitive à la folie sanitaire tyrannique mondialiste ». « J’aime tellement la gravité de ce document rempli de grâce et divinement inspiré », a déclaré Yore.

Signataires initiaux du 15 décembre 2021

+ Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Sainte-Marie à Astana

+ Mgr Marian Eleganti, évêque auxiliaire émérite de Coire, Suisse

+ Rene Henry Gracida, évêque émérite de Corpus Christi, Texas

Rév A B. Carter B.Sc. (Hons.) ARCS DipPFS

Père Koenraad Huysegems

Fr. Timothée Sauppé, STL

Fr. Michael Menner MA Théologie; Baccalauréat ès sciences en biologie humaine

Abbé Janvier Gbénou, prêtre

Abbé Fr. Guy Pagès, prêtre, auteur

Fr. Luis Eduardo Rodríguez Rodriguez, Curé de la paroisse, Venezuela.

Fr. Jean Rizzo, Diocèse de Parramatta, Australie

Diacre Nick Donnelly, MA

Lynn Colgan Cohen, OFS, MA, Franciscain séculier

Berthold Wald, Professeur de philosophie systématique (ret.), Département de théologie Paderborn, Allemagne

Dr Claude E. Newbury MB, B.Ch., DTM&H., DPH, MFGP, DOH, DCH, DA, M.Med.
Médecin, expert en santé publique, ancien président de Pro ‑ Life Afrique du Sud

Peter A. Kwasniewski, Ph.D., chercheur indépendant et auteur

Dr Caroline Farey, BA, MA, STB, STL, PhL, PhD (Lateranensis)

Prof. Dr. Dr. Daniel von Wachter, philosophe et théologien,
Principauté de Liechtenstein

Carlos A. Casanova, philosophe, professeur des universités

Donna F. Bethell, JD
Prof. Dr.rer.nat. Dr.rer.pol. Rudolf Hilfer, Stuttgart, Allemagne

Andrea Rosario Iñiguez. juriste.

Dr Gerard van den Aardweg, psychologue

Prof. em. Dr Hubert Windisch, Allemagne

Dr Robert Hickson (retraité aux États-Unis), spécialiste de la littérature et de l’histoire militaire

Maike Hickson, journaliste et auteur

Gabriele Civello, docteur en droit

Edward E. Schaefer, président du Collegium

Michael Hageböck, directeur d’école, publiciste

Sarah Henderson DCHS MA (RE & Catéchétique) BA (Mus)

René Fuchslocher Raddatz, avocat, homme politique et agriculteur

John-Henry Westen, co-fondateur et rédacteur en chef de LifeSiteNews.com

Michael Matt, rédacteur en chef, The Remnant

Sven von Storch, rédacteur en chef de Frei Welt,
président de Zivie Allianz,
président de l’Institut d’études stratégiques de Berlin

Brian M. McCall, titulaire de la chaire Orpha et Maurice Merrill en droit;
Rédacteur en chef, Catholic Family News

Matt Gaspers
Rédacteur en chef,  Catholic Family News

Rod Pead, rédacteur en chef, magazine Christian Order, Royaume-Uni

Helene und Alexandra Walterskirchen, Château Rudolfshausen, Allemagne (Kultur-Magazin Schloss Rudolfshausen)

Leila Marie Lawler, auteur de The Summa Domestica : Order and Wonder in the Home

Maureen Mullarkey, écrivain

Jeanne Smits, journaliste, France

Adrie AM van der Hoeven MSc, scientifique publié et auteur de  www.jesusking.info

Elizabeth Yore, Esq., Fondatrice, YoreChildren

Joseph Doyle,  directeur exécutif de la Ligue d’action catholique du Massachusetts

Ernest Williams, Suisse

Debi Vinnedge, fondatrice à la retraite de Children of God for Life

Yvonne Bontkowski, directrice exécutive, Recours

Patrick Delaney, M.Div., MA, Journaliste

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :