Le 7 mars dernier, alors que le pré-candidat aux élections présidentielles des États-Unis, Donald Trump s’approche à la nomination présidentielle du Parti Républicain, des leaders catholiques américains ont lancé un appel à toute la communauté catholique du pays à ne pas voter pour ce candidat qui est « manifestement incapable de devenir le président des États-Unis ».

Le communiqué, qui a été publié par la presse nationale, démontre le mécontentement et l’inquiétude des leaders catholiques par rapport à la campagne du milliardaire, mais aussi, sur les capacités de gouverner le pays en cas d’être élu.

Le texte manifeste que « sa campagne (de Trump) a emmené nos politiciens à un niveau très bas de vulgarité. Ses propos racistes et ses peurs contre les différentes ethnies existantes dans le pays sont offensifs pour un véritable catholique ».

Les leaders catholiques, composés par des professeurs, avocats et responsables politiques, ont dénoncé plusieurs des promesses électorales du pré-candidat.

« Il a promis qu’il exigerait à l’armée des États-Unis de torturer les suspects de terrorisme et tuer les membres de leurs familles ».

« Il n’y a rien dans sa campagne qui nous assure qu’il partage nos principes par rapport à la vie, la liberté religieuse, la liberté de conscience, la reconstruction de la culture du mariage, la charité et au principe du gouvernement constitutionnellement limité », ont-ils ajouté.

Donald Trump a déclaré être opposé au « mariage » homosexuel. Cependant, il a souvent bafoué publiquement le vrai mariage :

« Le casino de Trump à Atlantic City a été le premier à avoir un club nudiste. Il s’est vanté maintes fois d’avoir eu des relations amoureuses avec des femmes mariées, et il a fait des déclarations explicites et dégradantes sur les femmes ».

« En 1999 et en 2000, il a fait des déclarations en faveur de l’avortement. Il y a quelques mois, il a affirmé que sa sœur, la juge Maryanne Trump, serait une candidate idéale pour la Cour Suprême du pays, alors que c’est elle qui a annulé l’interdiction d’avortements partiels dans le New Jersey ».

Ce communiqué est sans doute intéressant. Mais, ces leaders, n’auraient-ils dû aussi déconseiller de voter Clinton puisqu’elle est ouvertement opposée à la culture de la vie ? Cette opposition semble donc bien vouloir servir en réalité le pire des candidats.

Liste des signataires :

Robert P. George McCormick Professor of Jurisprudence Princeton University George Weigel Distinguished Senior Fellow and William E. Simon Chair in Catholic Studies Ethics and Public Policy Center and Ryan T. Anderson William E. Simon Senior Research Fellow The Heritage Foundation Stephen M. Barr University of Delaware Francis J. Beckwith Professor of Philosophy and Church–State Studies Baylor University  Mary Ellen Bork Ethics and Public Policy Center Board Gerard V. Bradley Professor of Law University of Notre Dame Don J. Briel John Henry Newman Chair of Liberal Arts University of Mary Brian Burch President, CatholicVote.org. James C. Capretta Senior Fellow, Ethics and Public Policy Center Joseph Cella Founder, National Catholic Prayer Breakfast Grazie Pozo Christie, M.D. The Catholic Association Ann Corkery Founder, Catholic Voices USA Neil Corkery Sudan Relief Fund David Paul Deavel Interim Editor, Logos: A Journal of Catholic Thought and Culture Mary Eberstadt Senior Fellow, Ethics and Public Policy Center Eduardo Echeverria Professor of Philosophy and Systematic Theology Sacred Heart Major Seminary Thomas F. Farr Director, Religious Freedom Project Georgetown University Matthew J. Franck Director, William E. and Carol G. Simon Center on Religion and the Constitution, Witherspoon Institute  Anna Halpine Founder, World Youth Alliance Mary Rice Hasson Director, Catholic Women’s Forum, Ethics and Public Policy Center Stephen J. Heaney Associate Professor of Philosophy University of St. Thomas John P. Hittinger Pope John Paul II Forum, Center for Thomistic Studies University of St. Thomas Elizabeth M. Kelly Managing Editor, Logos: A Journal of Catholic Thought and Culture Rachel Lu Senior Contributor, The Federalist Bruce D. Marshall Lehman Professor of Christian Doctrine Perkins School of Theology Southern Methodist University Robert T. Miller Professor of Law and F. Arnold Daum Fellow in Corporate Law University of Iowa College of Law Kate O’Beirne Former Washington Editor, National Review C. C. Pecknold The Catholic University of America Robert Royal Faith and Reason Institute Deborah Savage Professor of Philosophy and Theology University of St. Thomas Timothy Samuel Shah Religious Freedom Project Georgetown University Nina Shea Director, Center for Religious Freedom Hudson Institute Hilary Towers Developmental psychologist and author David R. Upham Associate Professor of Politics University of Dallas  Edward Whelan Ethics and Public Policy Center Stephen P. White Fellow, Ethics and Public Policy Center

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :