Etats-Unis – L’Agence américaine pour les médias mondiaux [US Agency for Global Media] a déclaré mardi qu’elle menait une enquête interne sur un reportage consacré à George Soros et diffusé par la « Radio y Televisión Martí », [un média américain basé à Miami, en Floride et financée par l’Agence] qui diffuse des informations à destination notamment de Cuba.

Le reportage avait été diffusé en mai 2018, dans le cadre du journal télévisé de RT Martí et présenté par le journaliste avec les propos suivants : « George Soros, le juif multimillionnaire d’origine hongroise… ».

C’était déjà trop… Les producteurs du reportage ont été sanctionnés par une “mise en congé administratif”, a fait savoir John Lansing, PDG et directeur de l’Agence américaine pour les médias mondiaux, qui supervise le bureau principal de « Radio y Televisión Martí ».

L’agence américaine pour les médias mondiaux  [US Agency for Global Media], anciennement Broadcasting Board of Governors (BBG), explique sur son site Web que sa mission est “d’informer, d’impliquer et de connecter les gens du monde entier afin qu’ils soutiennent la liberté et la démocratie”. [2] L’agence américaine pour les médias mondiaux supervise les médias Voice of America (VOA), Radio Free Europe / Radio Liberty, Radio et Télévision Marti, Radio Free Asia et des médias de radiodiffusion du Moyen-Orient (Radio Sawa, Alhurra TV,…), diffusés dans 100 pays et en 61 langues.

Le conseil d’administration de l‘agence américaine pour les médias mondiaux n’a qu’un rôle consultatif; le rôle de superviser les médias du groupe est confié à un seul directeur général désigné dans le cadre de la loi relative à l’autorisation de la Défense nationale. Il s’agit actuellement de John F. Lansing.

Il est donc singulier de constater que l‘agence américaine pour les médias mondiaux, qui est un véritable réseau de propagande du gouvernement américain, sanctionne les producteurs d’un reportage critique à l’encontre de George Soros.

George Soros est pourtant présenté comme un adversaire acharné de Donald Trump. Alors comment expliquer que John F. Lansing, désigné PDG de l’agence américaine pour les médias mondiaux par la volonté de Donald Trump, sanctionne les producteurs d’un reportage anti-Soros ?

Tout simplement parce que l’entourage sioniste de Donald Trump ne peut accepter que soit brisé un tabou en parlant de « George Soros, le juif multimillionnaire d’origine hongroise… ».

C’est une petite illustration de cette impasse qu’est le national-sionisme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :